Jazz à Juan : dé­but de se­maine ryth­mé avec Tom Jones

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Le Journal De L'été -

Troi­sième soir de concert pour la 57e édi­tion de Jazz à Juan, avec un trio de per­for­mances on ne peut mieux choi­sies. Une soi­rée qui va cres­cen­do dans la puis­sance des voix et la « croo­ner at­ti­tude ». Tout com­mence avec un « pe­tit » nou­veau, Luke El­liot. Tout droit ve­nu du New Jer­sey, ce tren­te­naire a la voix aus­si rauque que ses aî­nés. Avec lui, le vieux blues amé­ri­cain fait peau neuve. Le duo sui­vant est plus exo­tique par son style mais tout au­tant clas­sique par sa lon­gé­vi­té. Ta­j­mo, contrac­tion de Taj Ma­hal et Keb’Mo’ Band, c’est un spec­tacle mê­lant per­cus­sions des Ca­raïbes et riff de gui­tares élec­triques. Un ma­riage réus­si qui cé­lèbre le blues dans toute sa di­ver­si­té. En­fin, un fi­nal si­gné par la lé­gende vi­vante Tom Jones. Im­pos­sible de ne pas se lais­ser por­ter par la pro­fon­deur et la cha­leur du ba­ry­ton, in­ter­prète des in­ou­bliables It’s Not Unu­sual, She’s a La­dy ou en­core Sex Bomb. Après avoir écou­lé 100 mil­lions d’al­bums tout au long de sa car­rière, il monte sur scène à 76 ans, comme un pro­fes­seur ex­pli­quant à ses élèves qu’est ce que le blues.

Jazz à Juan. h. Pi­nède Gould. Ta­rifs : de  à  ré­duit pour les moins de  ans. Rens. .....

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.