Après une sé­pa­ra­tion, l’homme reste plus sou­vent vivre dans le lo­ge­ment conju­gal

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France -

Quand un couple se sé­pare, dans trois cas sur quatre, l’un des conjoints garde la ré­si­dence conju­gale et le plus sou­vent, il s’agit de l’homme, en par­ti­cu­lier s’il n’y a pas d’en­fant, se­lon une étude de l’In­see pu­bliée hier. Dans % des cas, les deux ont quit­té le do­mi­cile conju­gal et dans  % des si­tua­tions, les deux conjoints co­ha­bitent mal­gré la sé­pa­ra­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.