Le car­net de route d’Amaël Moi­nard (*)

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

«Du mal à lâ­cher prise »

« Jour de re­pos n° . Ce­lui où je sens mes ca­pa­ci­tés hu­maines di­mi­nuées. Très fa­ti­gué, trop aus­si pour dor­mir cor­rec­te­ment. Je dis sou­vent aux en­trai­neurs que seuls les cou­reurs qui ont fait un grand tour connaissent ces sensations de dé­clin en e se­maine. Sur une course d’une se­maine comme Pa­ris-Nice, on ter­mine fa­ti­gué. Mais là, après deux se­maines de com­pé­ti­tion, tout le temps pas­sé hors de mon vé­lo me pa­raît être ef­fec­tué au ra­len­ti. Ce n’est pas la meilleure des sensations, mais il faut l’ac­cep­ter et ne pas aller à l’en­contre au risque d’en­ta­mer des pré­cieuses mi­nutes de ré­cu­pé­ra­tion. Pour le cer­veau, idem. Du mal à me concen­trer, à lâ­cher prise. Ça joue aus­si sur l’hu­meur. L’at­mo­sphère dans une équipe a un rôle clé dans cette der­nière se­maine. Le pro­gramme de cette jour­née a été qua­si si­mi­laire à la re avec un dé­cras­sage de  ki­lo­mètres, mas­sage par mon ki­né, une bonne séance d’os­téo­pa­thie pour en­le­ver les ten­sions liées à l’ef­fort et au stress. Un bon film pour pen­ser à autre chose tout en es­pé­rant trou­ver le som­meil plus tôt que les der­niers jours (entre mi­nuit et une heure). Les  étapes al­pestres vont être pro­pices à de belles ba­tailles. J’ai en­vie de conti­nuer sur la lan­cée de ce week-end pour aller de l’avant et es­pé­rer faire encore mieux.»

* Chaque jour le cou­reur de Saint-Jean­net nous ra­conte son Tour de l’in­té­rieur. Il pointe ce ma­tin à la 47e place, à 1h20’23’’ de Ch­ris Froome.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.