« Je suis en­fin ren­tré en stu­dio avec les Stones »

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - L'été -

bien­tôt 81 ans (le 30 juillet pro­chain), Bud­dy Guy n’a pas vrai­ment be­soin de faire de pro­mo pour rem­plir les salles. Après l’Olym­pia, l’homme qui est « né pour jouer de la gui­tare » – titre de sa tour­née mon­diale 2 017 – ne vient plus aux ré­pé­ti­tions, confie sa stra­to­cas­ter Fen­der my­thique à sa dou­blure, et n’ap­pa­raît en cou­lisses qu’une heure avant de mon­ter sur scène. Di­manche soir, juste avant d’en­flam­mer la Pi­nède-Gould de ses riffs lé­gen­daires, Bud­dy a ac­cor­dé à Nice-Ma­tin, une de ses rares in­ter­views. Quelques mi­nutes, trois photos... Juste as­sez pour se rendre compte que cet oc­to­gé­naire reste dans sa tête et dans son jeu un jeune homme de 20 ans. « Coup sur coup, on a per­du B.B. King, Chuck Ber­ry et tous mes amis. Ne me po­sez sur­tout pas la ques­tion de sa­voir com­ment je vais. Je vais bien, très bien ».

C’est quoi le blues ? Vous dites qu’il ne faut pas par­ler des dis­pa­rus. Pour­tant, vous leur ren­dez hom­mage sur scène. Alors pour­quoi ? Vous faites par­tie du Cross­roads Gui­tar Fes­ti­val d’Eric Clap­ton. Qu’ap­porte-t-il au blues ? Com­ment vi­vez-vous jus­te­ment Bud­dy Guy, comme Mud­dy Wa­ters, ont beau­coup ins­pi­ré les Rol­ling Stones. Pour­tant jus­qu’à pré­sent, Bud­dy n’était ja­mais ren­tré en stu­dio avec Mick Jag­ger, Keith Ri­chards, Ron Wood et Char­lie Watts. Il y a eu le live et Cham­pagne and Rif­fer pour le film de Scor­sese (Shine a light) en 2008. Puis en 2015, le groupe qui sou­hai­tait en­re­gis­trer au plus proche des ra­cines de Bud­dy lui a ren­du vi­site. « Vous l’avez écou­té ce disque ? J’ai conseillé les Stones et

je joue des­sus. Per­sonne ne le sait, sauf si vous écou­tez bien. Oui, j’ai pu en­fin en­re­gis­trer avec les Stones », lance-il. Ce disque, c’est Blue & Lo­ne­some, sor­ti cette an­née. Ce n’est pas la pre­mière fois qu’un mu­si­cien im­por­tant n’est pas cré­di­té sur un disque des Stones. Ce fut le cas du saxo­pho­niste Son­ny Rol­lins sur un titre de l’al­bum Tat­too You. Du coup Jag­ger est re­tour­né en stu­dio avec Bud­dy Guy pour gra­ver cette fois Doo doo doo doo doo (Heart­brea­ker) sur un disque in­ti­tu­lé Chi­ca­go Plays The Stone. Un « col­lec­tor », des­ti­né à fi­nan­cer un mu­sée du blues à Chi­ca­go.

(Pho­to Se­bas­tien Bo­tel­la)

Bud­dy Guy au­ra  ans le  juillet pro­chain. In­vi­té du fes­ti­val Jazz à Juan avant-hier, il achève une longue tour­née eu­ro­péenne avant de re­trou­ver son club my­thique à Chi­ca­go.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.