Dé­mons­tra­tions d’im­pro­vi­sa­tion à Juan

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - L'été -

À l’af­fiche ce soir au fes­ti­val Jazz à Juan, deux jazz-band au som­met. Avec le Wayne Shor­ter Quar­tet, s’an­nonce un grand mo­ment d’in­ven­ti­vi­té et d’in­no­va­tion créa­trice. Wayne Shor­ter (notre pho­to), c’est l’aris­to­cra­tie de l’im­pro­vi­sa­tion com­bi­née à une tech­nique brillante au saxo­phone. Avec son groupe, ce­lui qui fut l’un des plus proches col­la­bo­ra­teurs de John Col­trane fe­ra la dé­mons­tra­tion d’un jazz en per­pé­tuel mou­ve­ment. Place en­suite à un duo plein de pa­nache : le saxo­pho­niste de la Nou­velle-Or­léans Brand­ford Mar­sa­lis et le chan­teur de Chi­ca­go Kurt El­ling par­ta­ge­ront la scène pour une brillante joute jazz. L’un et l’autre ap­por­te­ront leur grande in­ven­ti­vi­té au ser­vice d’un duo plein de charme. Le saxo­pho­niste n’a pas son pa­reil pour li­vrer un son in­ven­tif et per­son­nel, à l’avant-garde d’un jazz mé­tis­sé, al­lant de la pop à la mu­sique clas­sique. Un style unique qui a su s’im­po­ser par­mi les plus grands, de­puis Miles Da­vis jus­qu’à Sting. Show­man, Kurt El­ling maî­trise à la per­fec­tion le scat et le swing, un grand im­pro­vi­sa­teur à l’élé­gance hé­ri­tée de Frank Si­na­tra. Voi­là qui de­vrait pro­mettre un mé­lange d’hu­mour et de grâce ir­ré­sis­tible.

Wayne Shor­ter Quar­tet et Bran­ford Mar­sa­lis Quar­tet feat Kurt El­ling, au Fes­ti­val Jazz à Juan.  h . Pi­nède Gould, Juan-les-Pins. Ta­rifs : de  à  €, ré­duit moins de  ans (in­dis­po­nible en ligne). Pour les soi­rées du  et du , un billet com­bi­né est mis en place :  % de ré­duc­tion sur chaque soi­rée. Rens. .... www.jaz­za­juan.com

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.