Bai­gnade in­ter­dite à Pam­pe­lonne

Le feu qui a cou­lé une ve­dette de 22 mètres lun­di au large de Pam­pe­lonne a pro­vo­qué la fuite d’un ré­ser­voir de 900 litres de ga­soil dans les eaux de la baie, avec pour pre­mière consé­quence une in­ter­dic­tion de bai­gnade dans un rayon de 500 mètres au­tour de

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Front Page - CHRISTIANE GEORGES

Une nappe de ga­soil de 600 m2 dans les eaux tur­quoises de la baie de Pam­pe­lonne à Ramatuelle. C’est la consé­quence du spec­ta­cu­laire in­cen­die qui s’est dé­cla­ré lun­di vers 18 h 30 sur un yacht au large de l’éta­blis­se­ment Moo­rea. Heu­reu­se­ment les quatre per­sonnes à bord du na­vire bat­tant pa­villon belge, ont pu sau­ter à ma mer et re­joindre le ri­vage saines et sauves, re­cueillies par la na­vette de la plage de Moo­rea (lire notre pré­cé­dente édi­tion). Trois heures plus tard, à 21 h 30, le ba­teau cou­lait par 8 m de fond. Pen­dant cette phase, l’un des deux ré­ser­voirs du ba­teau s’est dé­ta­ché et est re­mon­té à la sur­face presque vide. Il a aus­si­tôt été ré­cu­pé­ré par la SNSM.

A l’Es­ca­let aus­si

Hé­las, l’autre ré­ser­voir est res­té au fond de l’eau avec ses 900 litres de ga­soil et il a com­men­cé à fuir. Consé­quence : la Pré­fec­ture ma­ri­time a pu­blié hier un ar­rê­té an­non­çant la créa­tion d’une zone in­ter­dite sur le plan d’eau. La bai­gnade et la plon­gée sous-ma­rine sont ain­si pro­hi­bées entre les plages de Moo­rea et de Tro­pe­zi­na. De même, la na­vi­ga­tion et le mouillage des na­vires et en­gins sont in­ter­dits dans un rayon de 500 m au large de cette zone. L’ar­rê­té si­gnale éga­le­ment la pré­sence de dé­chets flot­tants pos­sibles, ren­dant la na­vi­ga­tion dan­ge­reuse dans le sec­teur. Le vent qui souf­flait de la terre vers la mer hier ma­tin a par ailleurs pous­sé une nappe de ga­soil six ki­lo­mètres plus loin, au-de­là du cap Ca­ma­rat. Puis le vent a chan­gé de sens à mi­di et s’est di­ri­gé vers l’Es­ca­let, condui­sant la mai­rie de Ramatuelle à prendre à son tour un ar­rê­té, pour in­ter­dire la bai­gnade sur la plage de l’Es­ca­let. Sur place dès 6 h hier ma­tin, la mai­rie, l’Ob­ser­va­toire ma­rin et la Ma­rine Na­tio­nale ont oeu­vré à la mise en place un dis­po­si­tif an­ti­pol­lu­tion. La ve­dette de gen­dar­me­rie ma­ri­time « L’Ar­gens » a sé­cu­ri­sé le plan d’eau et le ba­teau de sou­tien et d’aide à la dé­pol­lu­tion (BSAD) « Ja­son »a ins­tal­lé un bou­din ab­sor­bant sur la zone au-des­sus du ba­teau et a réa­li­sé des ma­noeuvres de bras­sage mé­ca­nique à l’ex­té­rieur du bou­din. En fin de jour­née, l’épave ne li­bé­rait plus de ga­soil. Hier soir les nou­velles étaient plu­tôt ras­su­rantes et on es­pé­rait un ra­pide re­tour à la nor­male. Mais quand exac­te­ment ? Le sus­pense de­meure et ne ré­jouit per­sonne tant l’en­jeu en­vi­ron­ne­men­tal, éco­no­mique et tou­ris­tique est énorme.

Hier ma­tin à l’aube les hommes de la cel­lule an­ti­pol­lu­tion de la Ma­rine Na­tio­nale ont mis en place un dis­po­si­tif pour ab­sor­ber le ga­soil qui s’échap­pait du ré­ser­voir du yacht re­po­sant par  mètres de fond au large de l’éta­blis­se­ment Moo­rea à Pam­pe­lonne.

Les ser­vices de la mai­rie de Ramatuelle ont ins­tal­lé des pan­neaux si­gni­fiant l’in­ter­dic­tion de la bai­gnade entre Moo­rea et Tro­pe­zi­na ain­si qu’à la plage de l’Es­ca­let tout près du cap Taillat.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.