Nou­veau suc­cès hier soir pour les Gri­mal­dines

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Front Page -

Beau­coup de monde, de la mu­sique et de l’am­biance sur toutes les places hier soir, de la joie et des dé­am­bu­la­tions,... Le vil­lage a en­core vé­cu un im­mense mo­ment hier pour la deuxième soi­rée des Gri­mal­dines 2017. Mais qu’est-ce qui fait donc l’ADN de ce fes­ti­val pas comme les autres ? Nous avons es­sayé de per­cer le se­cret...

1. Un vil­lage qui s’offre aux pié­tons

Avec les Gri­mal­dines, les rues du vil­lage de­viennent un pa­ra­dis pour les tou­ristes et les ri­ve­rains qui peuvent dé­am­bu­ler à leur guise dans le fes­ti­val «off», s’as­seoir boire un verre, pro­fi­ter des arts de rue. Un pur plai­sir sans gaz d’échap­pe­ment.

2.

Le con­cept du tout gra­tuit pour le off

C’est bien ce qui fait le propre du fes­ti­val «off». Mettre l’en­semble des vi­si­teurs sur un même pied d’éga­li­té. Les Gri­mal­dines sont un ren­dez­vous où tout le monde se cô­toie dans la bonne hu­meur. Un pu­blic éclec­tique qui le plus sou­vent ne fait plus qu’un lorsque la mu­sique ré­sonne.

3. Pro­gram­ma­tion top ni­veau

Quoi que vous ai­miez dans la mu­sique, les ar­tistes qui se pro­duisent aux Gri­mal­dines sont au top. Rock, jazz, world, tou­jours à fleur de peau pour faire vi­brer même les plus ti­mides. Les Gri­mal­dines c’est aus­si la réunion des arts scé­niques. Théâtre, ate­liers, stand-up,... tout yest!

4. Le pa­ra­dis des en­fants (et pas que)

Les bam­bins sont rois aux Gri­mal­dines. Ils peuvent dé­cou­vrir une large pa­lette d’ins­tru­ments, ap­pré­cier de nou­velles so­no­ri­tés, tout en pro­fi­tant des jeux mis à leur dis­po­si­tion gra­tui­te­ment sur la place vieille. Une am­biance de grande ker­messe co­lo­rée qui ra­vit pe­tits et grands.

5. Un cadre unique : le vieux vil­lage

À chaque en­droit où l’on se trouve, la vue est splen­dide. La mer, les col­lines et évi­dem­ment le châ­teau de Grimaud qui sur­plombe le vil­lage sont au­tant de pay­sages à ad­mi­rer pour les vi­si­teurs qui pro­fitent de concerts et de spec­tacles dans un cadre pri­vi­lé­gié.

(Pho­to So­phie Louvet)

Mu­si­ciens et pu­blic en com­mu­nion : c’est d’abord ça l’es­prit des Gri­mal­dines.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.