Al­le­magne :  en­fants vic­times d’abus dans un cé­lèbre choeur ca­tho­lique

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France / Monde -

Au moins  en­fants du choeur ca­tho­lique al­le­mand de Ra­tis­bonne ont été vic­times de sé­vices, dont des viols, entre  et le dé­but des an­nées . Une in­for­ma­tion ré­vé­lée grâce à un rap­port d’en­quête qui a le­vé le voile, hier, sur l’un des pires scan­dales à frap­per l’Église en Al­le­magne. De ces  gar­çons et jeunes ado­les­cents du choeur des « Re­gens­bur­ger Dom­spat­zen » (« Les moi­neaux de la ca­thé­drale de Ra­tis­bonne »), quelque  ont su­bi des mal­trai­tances phy­siques et  ont aus­si été vic­times d’agres­sions sexuelles, a dé­cla­ré Ul­rich We­ber, l’avo­cat char­gé par l’Église ca­tho­lique de faire la lu­mière sur cette af­faire. Le nombre des vic­times pour­rait en fait être bien su­pé­rieur et même dé­pas­ser les , a-t-il es­ti­mé au cours de la pré­sen­ta­tion à Ra­tis­bonne, dans le sud de l’Al­le­magne, du rap­port fi­nal sur ce scan­dale qui a écla­té en .

Les cas étant pres­crits, les  au­teurs pré­su­més ne de­vraient pas être pour­sui­vis

« Nous avons tous fait des er­reurs et nous avons beau­coup ap­pris », a ré­agi dans un com­mu­ni­qué l’évê­ché de Ra­tis­bonne, qui a de­puis re­vu et adap­té la pé­da­go­gie au sein du choeur. Le bi­lan pré­sen­té, hier, est lar­ge­ment su­pé­rieur dé­jà à ce­lui ren­du pu­blic en jan­vier , lors­qu’Ul­rich We­ber avait fait état dans un rap­port in­ter­mé­diaire de  vic­times de vio­lences phy­siques, dont des agres­sions sexuelles. Cer­taines avaient af­fir­mé avoir été vio­lées. En fé­vrier , les au­to­ri­tés ca­tho­liques lo­cales n’avaient re­con­nu que  vic­times. Les sé­vices al­laient de la pri­va­tion de nour­ri­ture au viol en pas­sant par des coups et d’autres agres­sions sexuelles, com­mis par des membres du cler­gé et des édu­ca­teurs. La plu­part des cas sont tou­te­fois pres­crits et les  au­teurs pré­su­més des vio­lences iden­ti­fiés dans le rap­port ne de­vraient donc pas être pour­sui­vis. Cha­cune des vic­times de­vrait re­ce­voir jus­qu’à   eu­ros d’in­dem­ni­sa­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.