Jean-Luc Pon­ty : « Je dé­teste som­brer dans la rou­tine »

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Recontre -

Le vio­lon de Jean-Luc Pon­ty, c’est un peu comme le sax de Col­trane : un ins­tru­ment et un son in­con­tour­nable dans l’his­toire du jazz. L’ar­tiste qui s’ap­prête à re­trou­ver Kyle East­wood et Bi­ré­li La­grène en trio à Tou­lon, de­main, a éga­le­ment joué à Juanles-Pins avec cette même for­ma­tion le soir d’un con­cert à la fois blues avec Bud­dy Guy et rock avec John­ny Gal­la­gher. On au­rait pu pen­ser en consé­quence que Pon­ty, pion­nier des cou­rants jazz rock et fu­sion irait un peu pui­ser sa set list dans ce ré­per­toire. Ce n’a pas été le cas ! Mais Pon­ty a tout de même ré­ga­lé. Alors pro­fi­tez-en…

Com­ment avez-vous conquis le pu­blic amé­ri­cain ? Qu’at­ten­dez-vous au­jourd’hui de la mu­sique ? Com­ment est née l’idée du trio Pon­ty-La­grène-East­wood ? Rite of Strings. The RO­BERT YVON ry­von@ni­ce­ma­tin.fr

(Pho­to Sé­bas­tien Bo­tel­la)

Maître in­con­tes­té du vio­lon dans l’arène du jazz et du rock, Jean-Luc Pon­ty a don­né un con­cert à Juan avec Kyle East­wood et Bi­ré­li La­grène. Le trio se­ra à nou­veau sur scène à Tou­lon cette fois, ce jeu­di  juillet.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.