Sa toute pre­mière fois...

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Recontre -

Jean-Luc Pon­ty dé­couvre le jazz et la scène de la Pi­nède-Gould de Juan-les-Pins en 1964. « C’est le tout pre­mier fes­ti­val où j’ai joué sur scène. J’avais 21 ans. Ce soir-là, je par­ta­geais l’af­fiche avec Jack « Bro­ther » McDuff qui était un or­ga­niste de jazz. Quand il m’a en­ten­du au vio­lon, il m’a en­ga­gé tout de suite pour jouer en Scan­di­na­vie. Il avait dans son or­chestre un tout jeune gui­ta­riste, George Ben­son. Du coup on a été ré­vé­lés en­semble. Juan, m’a ap­por­té la no­to­rié­té eu­ro­péenne. » Deux ans plus tard, il re­vient avec Da­niel Hu­mair et Ed­dy Louiss pour as­su­rer les boeufs dans un club. Il joue alors avec Keith Jar­rett et Jack De Joh­nette. « En­suite, j’ai re­joint à Juan le Ma­ha­vi­sh­nu Or­ches­tra, groupe amé­ri­cain fon­dé par le gui­ta­riste John McLaugh­lin au dé­but des an­nées 70. » Dans le même temps, un autre vio­lo­niste s’im­pose en France : Di­dier Lo­ck­wood. « C’est aus­si un grand vio­lo­niste. Mais qui va à la chasse perd sa place. J’étais aux USA, il en a pro­fi­té.Tant mieux

pour lui . »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.