La ba­lade gour­mande à Grimaud passe par Apo­pi­no

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Saveurs - A. DE MOUSSAC

Ou­vert il y a à peine six mois, le res­tau­rant Apo­pi­no com­mence à faire son trou dans le vil­lage de Grimaud. Vic­toire Sil­vant – qui a tra­vaillé dans di­vers éta­blis­se­ments de la Pro­vence et des Alpes – et son com­pa­gnon Ja­co­po Bru­ne­ro ont fait le pa­ri d’un res­tau­rant ita­lien à la cui­sine « simple mais raf­fi­née où l’on res­pecte les beaux pro­duits ». Ici, on pré­pare les plats « comme si l’on re­ce­vait des amis à la mai­son ». Ja­co­po Bru­ne­ro, an­cien de la fi­nance en Ita­lie, tra­vaille en par­faite har­mo­nie avec Do­mi­nique Cal­ce­ra­no, dans la res­tau­ra­tion de­puis tou­jours. Deux chefs « très com­plé­men­taires » qui ont cha­cun leur spé­cia­li­té. Leur bouilla­baisse et leur ri­sot­to, ain­si que leur des­sert si­gna­ture, un crous­tillant aux ci­trons, plaisent ap­pa­rem­ment beau­coup. Les gé­rants ont fait le choix d’une carte « sans règles », où les clients ré­gu­liers dé­couvrent à chaque fois des nou­veau­tés, « pour va­rier les plai­sirs ». Vic­toire Sil­vant sou­ligne que « toutes les dé­ci­sions sont prises à trois » , com­prendre elle et les deux cui­si­niers. Mais attention, vous ne pour­rez pro­fi­ter d’une es­ca­pade dans cet éta­blis­se­ment seule­ment le soir. Un choix vo­lon­taire qui n’a ce­pen­dant pas vo­ca­tion à du­rer. Le res­tau­rant pour­rait en ef­fet être ou­vert pour le dé­jeu­ner à l’an­née après la sai­son es­ti­vale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.