Jouir ou mou­rir, il faut choi­sir...

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Cinéma - C.C

Jesús Me­za. Du­rée : 1 h 39. Genre : drame.

Notre avis : De Amat Es­ca­lante (Mexique). Avec Ruth Jaz­min Ra­mos, Si­mone Bu­cio,

Ale­jan­dra vit avec son ma­ri An­gel et leurs deux en­fants dans une pe­tite ville du Mexique. Le couple, en pleine crise, fait la ren­contre de Ve­ro­ni­ca, jeune fille sans at­tache, qui leur fait dé­cou­vrir une ca­bane au mi­lieu des bois. Là vivent deux cher­cheurs et la mys­té­rieuse créa­ture qu’ils étu­dient. Son pou­voir, source de plai­sir et de des­truc­tion, est ir­ré­sis­tible…

Le trai­te­ment du dé­sir est au coeur du der­nier film d’Amat Es­ca­lante. Pri­mé pour ses ta­lents de mise en scène à Cannes et Ve­nise, le réa­li­sa­teur s’ap­puie sur une image réa­liste, im­pose un qua­tuor de per­son­nages aux re­la­tions am­bi­guës, puis s’en­gouffre vers la science-fic­tion par la pré­sence d’une bes­tiole, sorte de poulpe géant aux en­vies par­ti­cu­lières. La vo­lon­té de jouer des codes propres aux films d’hor­reur est évi­dente, mais reste en re­trait. Peu pré­sent à l’écran, l’ani­mal a une par­ti­cu­la­ri­té : ses ten­ta­cules qui s’en­gouffrent dans chaque ori­fice du corps, pro­vo­quant la jouis­sance … ou la mort. Jouir ou mou­rir, il faut choi­sir ! Der­rière les pas­sages éro­ti­sants – que ne re­nie­raient pas cer­tains man­gas ja­po­nais – la des­crip­tion d’un monde où le contact hu­main reste gla­cé, « fri­gide », est lourde de sens. On ne conseille­ra pas cette Ré­gion sau­vage à tous, mais en al­ter­nant les sé­quences tour à tour in­times, puis­santes, sau­vages, Amat Es­ca­lante signe un « film de genre et sur le genre » réus­si. Il fal­lait oser.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.