Dé­part du gé­né­ral de Villiers : pre­mier couac pour Macron

Après avoir sé­vè­re­ment re­ca­dré pu­bli­que­ment le chef d’état-ma­jor, Em­ma­nuel Macron dé­cide de le rem­pla­cer par le gé­né­ral Fran­çois Le­cointre

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France -

Le porte-pa­role du gou­ver­ne­ment Christophe Cas­ta­ner a confir­mé mer­cre­di la no­mi­na­tion du gé­né­ral Fran­çois Le­cointre comme chef d’état-ma­jor des ar­mées en rem­pla­ce­ment de Pierre de Villiers, dé­mis­sion­naire. Le gé­né­ral Le­cointre, 55 ans, est « un hé­ros, re­con­nu comme tel dans l’ar­mée » ,a dé­cla­ré le pré­sident Em­ma­nuel Macron lors du Con­seil, se­lon des propos rap­por­tés par M. Cas­ta­ner, lors du compte ren­du du Con­seil des mi­nistres. Jus­qu’ici chef du ca­bi­net mi­li­taire du Pre­mier mi­nistre Édouard Phi­lippe, le gé­né­ral Le­cointre pren­dra ses fonc­tions au­jourd’hui et ac­com­pa­gne­ra le chef de l’État et la mi­nistre des Ar­mées Flo­rence Par­ly, lors d’un dé­pla­ce­ment sur la base aé­rienne 125 d’Istres (Bouches-du-Rhône).

« C’est un gé­né­ral Jeune »

Le gé­né­ral Le­cointre, « c’est un of­fi­cier gé­né­ral is­su de l’ar­mée de terre et qui dis­pose d’une so­lide ex­pé­rience in­ter-ar­mées. C’est un mi­li­taire qui a une ex­pé­rience re­con­nue des opé­ra­tions et qui a pu dans sa car­rière dé­mon­trer cette ca­pa­ci­té dans le contexte que nous connais­sons au­jourd’hui. Son ex­pé­rience de ter­rain, son ex­pé­rience de com­bat est évi­dem­ment quelque chose dans la pé­riode ac­tuelle qui est par­ti­cu­liè­re­ment im­por­tante pour nous », a dé­cla­ré M. Cas­ta­ner. « Et puis en­fin, c’est un gé­né­ral jeune, dont l’action pour­ra s’ins­crire jus­te­ment dans la du­rée, ce qui est im­por­tant au mo­ment où nous al­lons ac­tua­li­ser la loi de pro­gram­ma­tion mi­li­taire. Elle doit être dis­cu­tée et vo­tée en 2018 pour gui­der les ar­mées dans les an­nées à ve­nir et donc, ça nous pa­raît es­sen­tiel aus­si d’avoir quel­qu’un qui est né en 1962 et qui pour­ra ac­com­pa­gner évi­dem­ment le grand pro­jet que nous ve­nons de por­ter pour notre ar­mée », a pour­sui­vi le porte-pa­role du gou­ver­ne­ment.

L’hom­mage de Macron à de Villiers

Lors du Con­seil, M. Macron « a ren­du hom­mage » au gé­né­ral de Villiers « à la fois dans ses re­mar­quables états de ser­vices mais aus­si dans sa ca­pa­ci­té qu’il a eue à as­su­rer pen­dant plus de trois ans le com­man­de­ment opé­ra­tion­nel des ar­mées fran­çaises », a rap­por­té M. Cas­ta­ner.

Le gé­né­ral de Villiers a an­non­cé ce mer­cre­di sa dé­mis­sion, quelques jours après avoir été sé­vè­re­ment re­ca­dré pu­bli­que­ment par le chef de l’État qui ve­nait pour­tant de le pro­lon­ger pour un an. Le chef d’état-ma­jor avait cri­ti­qué, de­vant la com­mis­sion de la Dé­fense de l’As­sem­blée na­tio­nale, les éco­no­mies de 850 mil­lions d’eu­ros de­man­dées à la Dé­fense en 2017, ju­geant l’exer­cice « non te­nable ». « Il n’est pas digne d’éta­ler cer­tains dé­bats sur la place pu­blique », « je suis votre chef », avait ré­pli­qué le pré­sident de la Ré­pu­blique le 13 juillet de­vant la hié­rar­chie mi­li­taire réunie à l’hô­tel de Brienne, à la veille de la fête na­tio­nale. Le bud­get de la dé­fense pour 2018 « per­met­tra de pro­té­ger le pays », a as­su­ré M. Macron lors du Con­seil des mi­nistres. Il avait an­non­cé le 13 juillet un bud­get des ar­mées en hausse à 34,2 mil­liards d’eu­ros afin de pou­voir at­teindre l’ob­jec­tif de deux % du pro­duit in­té­rieur brut qu’il a fixé pour 2025.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.