Les ré­gio­naux à l’at­taque

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports - RO­MAIN LARONCHE À SERRE-CHEVALIER

Ils ont pas­sé la jour­née à l’avant. Dès le e ki­lo­mètre, dans l’as­cen­sion du col d’Or­non, le Ro­que­bru­nois Brice Feillu (For­tu­neo), l’An­ti­bois Ru­dy Mo­lard (FDJ), le Saint-Jean­nois Amaël Moi­nard (BMC), le plus azu­réen des Ir­lan­dais Ni­co­las Roche (BMC) ont pris le bon coup. L’échap­pée d’une tren­taine d’élé­ments, dont Pri­moz Ro­glic en a été le der­nier res­ca­pé. Mais il y avait de sa­crés clients dans le groupe, avec no­tam­ment Ro­glic, De Gendt, Pau­wels, Na­var­ro, Mol­le­ma, puis Con­ta­dor. Ru­dy Mo­lard a pris un coup au mo­ral quand l’Es­pa­gnol a re­joint les au­da­cieux... « Là, j’ai per­du mes illu­sions pour la vic­toire d’étape. De­main (au­jourd’hui) j’es­père me faire plai­sir et vivre une der­nière jour­née de­vant...» Ce sont Amaël Moi­nard et Brice Feillu qui ont te­nu le plus long­temps la ca­dence des meilleurs grim­peurs, ne cra­quant que dans l’as­cen­sion du Ga­li­bier. « C’est une belle jour­née quand même, c’est aus­si pour ça qu’on se bat pour faire le Tour », ré­agis­sait Moi­nard, fi­na­le­ment e de l’étape (lire son car­net de route ci-contre). Brice Feillu a ter­mi­né dans le même temps, à la e place, à  mi­nutes du vain­queur. Au-de­là de sa per­for­mance du jour, le Va­rois d’adop­tion a fait un beau rap­pro­ché au gé­né­ral, puis­qu’il oc­cupe ce ma­tin la e place

(e Fran­çais). « C’est tou­jours in­té­res­sant le gé­né­ral, pour moi et l’équipe. Il y a un mois, je ne sais pas si j’au­rais si­gné pour faire un « top  ». Je pré­fère ga­gner une étape, mais ça montre que j’ai fait un Tour ré­gu­lier, que j’ai été pré­sent sur les étapes dif­fi­ciles ». Pour le vain­queur d’Ar­ca­lis, c’est plu­tôt le lot de conso­la­tion. Car pen­dant l’étape, le grim­peur a cru pou­voir ré­édi­ter son ex­ploit de . « Les sen­sa­tions étaient plu­tôt bonnes, je suis un peu dé­çu, car à mi-course, j’ima­gi­nais pou­voir faire un su­per truc. Mal­heu­reu­se­ment, j’ai ac­cu­sé le coup dans la der­nière as­cen­sion, c’est le jeu, il y avait tout sim­ple­ment plus fort. De­main (au­jourd’hui), se­ra en­core une jour­née plus que dif­fi­cile, je vais ré­cu­pé­rer pour l’abor­der avec le cou­teau entre les dents ». Feillu pour­rait ain­si s’of­frir une der­nière jour­née à l’avant, his­toire de fi­nir en beau­té sa Grande Boucle.

Brice Feillu. (Pho­to RL)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.