Le coût des élus : quelques re­pères

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France -

De­puis , la ré­mu­né­ra­tion du pré­sident de la Ré­pu­blique est de  eu­ros net. Elle était de   eu­ros pour Ni­co­las Sar­ko­zy et   eu­ros pour Jacques Chi­rac. Le sa­laire du Pre­mier mi­nistre est le même. Ce­lui d’un mi­nistre s’élève à  eu­ros et ce­lui d’un se­cré­taire d’Etat à   eu­ros brut.

Un Pré­sident re­trai­té per­çoit   eu­ros net par an. S’y ajoutent   eu­ros net an­nuels lors­qu’il siège au Con­seil consti­tu­tion­nel. Il bé­né­fi­cie par ailleurs de di­vers avan­tages ma­té­riels : ap­par­te­ment, voi­ture avec deux chauf­feurs, ca­bi­net de sept per­sonnes ré­mu­né­rées par l’Etat, gra­tui­té des trans­ports. De­puis , un texte a juste ré­duit à trois les per­son­nels de ca­bi­net après cinq ans.

La ré­mu­né­ra­tion nette d’un dé­pu­té se monte à   eu­ros par mois. S’y ajoute l’in­dem­ni­té re­pré­sen­ta­tive de frais de man­dat de   eu­ros net par mois et   eu­ros men­suels des­ti­nés à la ré­mu­né­ra­tion des col­la­bo­ra­teurs. Les dé­pu­tés bé­né­fi­cient en outre de  vols al­lers-re­tours an­nuels entre Pa­ris et l’aé­ro­port de leur cir­cons­crip­tion.

Pour les maires, les in­dem­ni­tés brutes men­suelles vont de  eu­ros (com­munes de moins de  ha­bi­tants) à   eu­ros (villes de plus de   ha­bi­tants) et même plus de   eu­ros pour Pa­ris, Lyon, Mar­seille. Les élus cu­mu­lant plu­sieurs man­dats sont sou­mis à un pla­fond de   eu­ros men­suels.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.