Scène fran­çaise fes­tive en fa­milles au fes­ti­val de Néoules

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - C'été... Jeudi Soir - A. D.

Ça a com­men­cé fort au fes­ti­val de Néoules avec une pro­gram­ma­tion 100% chan­son fran­çaise. Deux scènes pour cinq groupes (Bar­rio Po­pu­lo, Ma­dame Ole­son, La Ca­ra­vane Passe, L’af­faire Bar­thab, Un air Deux fa­milles) et au mi­lieu un pu­blic bien dé­ci­dé à faire la fête. Alors on a ri, on a bu, on a chan­té, on a ap­plau­di le peuple tzi­gane et « em­mer­dé (un peu) le Front na­tio­nal. » Tête d’af­fiche de la soi­rée, Un air Deux fa­milles. Les très at­ten­dus Ogres de Bar­back et Hur­le­ments de Léo, de nou­veau réunis pour une tour­née d’été, ont fait le show pen­dant plus d’une heure. De­vant les « en­fants de la Ma­no », ils ont joué les suc­cès du temps de leur ren­contre, il y a une quin­zaine d’an­nées. Pleins d’éner­gie et de sy­ner­gie, les ar­tistes « mul­ti­tâches » ont su in­té­grer le pu­blic dans leur com­pli­ci­té ar­tis­tique et fes­tive. Par pe­tites touches, ils ont « in­vi­té » à leurs cô­tés Ma­no So­lo, les VRP et les Bé­ru­riers noirs. Les deux fa­milles réunies ont of­fert un spec­tacle plein d’hu­mour et d’éner­gie, pro­fi­tant de leurs ta­lents pour ap­pe­ler les spec­ta­teurs à ne pas se ré­si­gner. Après un en­chaî­ne­ment de chan­sons sans faute, Ogres de Bar­back, Hur­le­ments de Léo et fans ont sa­lué les peuples du monde à la ma­nière des Bé­rus. Et comme le fes­ti­val de Néoules est connu pour sa belle am­biance, le spec­tacle s’est ter­mi­né en acous­tique au mi­lieu d’une foule qui au­rait ai­mé dan­ser toute la nuit.

(Pho­tos Hé­lène Dos San­tos)

Quinze ans après, les deux fa­milles ont su trans­mettre leur éner­gie aux Néou­lais.

La Ca­ra­vane passe a lit­té­ra­le­ment sur­ex­ci­té le pu­blic du fes­ti­val.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.