Du ga­lon pour les ra­vio­lis

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Détente -

La jonc­tion, at­ten­due par les uns, re­dou­tée par les autres, au­ra donc bien lieu en sep­tembre dans le jour­nal de  heures sur TF : les ra­vio­lis qui, di­ton, em­bel­lissent la vie voi­si­ne­ront avec les ca­tas­trophes qui l’as­som­brissent. Les pu­bli­ci­taires qui avaient dé­jà co­lo­ni­sé les films, les re­trans­mis­sions spor­tives et les dé­bats té­lé­vi­sés s’in­sé­re­ront dans la grand-messe de l’in­for­ma­tion. Ain­si, les Fran­çais au­ront-ils droit à une al­ter­nance dont ils avaient été pri­vés par les com­bines sor­dides du mé­nage Fillon. On ima­gine le me­nu du dî­ner sur le pe­tit écran : des épi­nards en ré­clame ; une po­lé­mique avec les Po­peye de l’ar­mée ; une pâte à tar­ti­ner ; un dis­cours mi­nis­té­riel. Na­tu­rel­le­ment, il fau­dra évi­ter les ren­contres fâ­cheuses. Pas ques­tion de van­ter les mé­rites d’une voi­ture de sport après un grave ac­ci­dent de la route im­pu­té à la vi­tesse ou d’exal­ter les ver­tus d’une eau de source avant de mon­trer des images d’inon­da­tions. On de­vra éga­le­ment veiller à ce que les yaourts ne pa­ra­sitent pas un dé­pla­ce­ment du chef de l’État, en pro­mo­tion lui aus­si. D’où une tran­si­tion mé­dia­tique aus­si in­dis­pen­sable que la tran­si­tion éner­gé­tique. Pour ne pas que les nou­veaux as­pi­ra­teurs suc­cèdent trop bru­ta­le­ment aux nou­veaux im­pôts, l’of­fi­ciant de ser­vice use­ra, entre deux su­jets, des mou­ve­ments de pau­pières qui fai­saient na­guère la gloire de Ma­de­moi­selle Claire Cha­zal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.