Le Do­maine du Rayol en pleine dy­na­mique de créa­tion Le Rayol-Ca­na­del

L’as­so­cia­tion qui gère le parc a dé­taillé hier le bilan 2016 et an­non­cé les pro­jets en cours : tra­vaux, créa­tion d’un centre de for­ma­tion, d’une serre, d’un par­king, etc.

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - L’info Du Jour - S. CHAUDHARI

Le Do­maine du Rayol est en pleine dy­na­mique de créa­tion et bouillonne d’idées. C’est ce qui res­sort de l’as­sem­blée gé­né­rale de l’as­so­cia­tion du Do­maine du Rayol, ges­tion­naire du parc. Réunis hier ma­tin dans la Villa Rayo­let, les membres ont re­te­nu des rap­ports mo­ral, d’ac­ti­vi­tés et fi­nan­cier, de nom­breux points po­si­tifs. Tout d’abord, les comptes font ap­pa­raître un ex­cé­dent de 9 9 977 eu­ros, même si la « tré­so­re­rie reste tou­jours fra­gile »,a pré­ci­sé An­dré Del Monte, le pré­sident. Il fau­dra donc al­ler cher­cher des aides ex­té­rieures : au­près des col­lec­ti­vi­tés, mé­cènes et prê­teurs.

De nom­breux tra­vaux

Au cours de l’an­née 2016, des tra­vaux ont été me­nés à bien comme la ré­no­va­tion de l’ac­cueil, l’agran­dis­se­ment de la librairie, la mise aux normes pour han­di­ca­pés, la ré­ha­bi­li­ta­tion en par­tie de la mai­son de la plage. Un par­king doit éga­le­ment voir le jour. Le Con­ser­va­toire du lit­to­ral, pro­prié­taire des lieux vient d’ac­qué­rir à cet ef­fet le ter­rain.

La sé­che­resse s’ins­talle

La sé­che­resse s’ins­talle et avec elle des consé­quences non né­gli­geables. « Ily a eu 398 mm de pré­ci­pi­ta­tion, dé­plore le pré­sident. Ce qui cor­res­pond à un cli­mat sub­dé­ser­tique comme le Sa­hel ou le Mexique. » Une baisse qui a né­ces­si­té l’abat­tage d’au moins deux eu­ca­lyp­tus, en souf­france, et d’aca­cias. Ces der­niers ont été rem­pla­cés par d’autres es­pèces, plus ré­sis­tantes. De plus, il a fal­lu s’at­te­ler au sou­ci cau­sé par le cha­ran­çon des agaves en plan­tant à la place, du yuc­ca et du da­sy­li­rion.

Des chiffres sa­tis­fai­sants

Alain Trep­poz, tré­so­rier, a an­non­cé quelques chiffres in­té­res­sants. Le vo­lume de pro­duc­tion s’élève à 1,4 M€ dont 514 907 € au titre des en­trées au Do­maine, 394 528 € gé­né­rés par l’es­pace res­tau­ra­tion « Le Ca­fé des Jar­di­niers » et 259 031€ pour la par­tie librairie. Oli­vier Ar­naud, di­rec­teur, a ajou­té : « Les en­trées sont en hausse de 9 %, + 10% en librairie, +13% au Ca­fé des Jar­di­niers, +40 % à la pé­pi­nière ». Une pé­pi­nière forte de 200 es­pèces, a ex­pli­qué Laurent Amal­ric, re­pré­sen­tant du per­son­nel, dont plu­sieurs di­zaines sont ac­tuel­le­ment fi­chées sur le nou­veau site In­ter­net. Une in­ter­face vir­tuelle mo­der­ni­sée qui a été jus­te­ment pré­sen­tée aux so­cié­taires par Ju­lien Bar­ral, Com­mu­ni­ty Ma­na­ger.

Cher­té des loyers

La ques­tion du lo­ge­ment des sa­la­riés a fait par­tie des pro­blé­ma­tiques évo­quées car il est dif­fi­cile de gar­der des em­ployés, et no­tam­ment les « bas sa­laires et les cé­li­ba­taires », dans cette com­mune où les loyers sont éle­vés et 75 % des lo­ge­ments sont des ré­si­dences se­con­daires. « On chasse les classes moyennes à l’in­té­rieur des terres », fait re­mar­quer le di­rec­teur. « Il y a des pro­grammes im­mo­bi­liers mais qui sont tous at­ta­qués », com­mente M. Del Monte. Une pers­pec­tive peu ré­jouis­sante pour Jean-Laurent Fé­li­zia, par ailleurs en­tre­pre­neur. « Il n’y au­ra plus d’en­tre­prises lo­cales car elles iront ailleurs, là où il y a du lo­ge­ment. »

Pro­jets ma­jeurs

Par­mi les pro­jets ac­tuel­le­ment dans les car­tons: la construc­tion d’une serre, pour 2018, la re­cherche de fi­nan­ceurs afin de ré­ha­bi­li­ter les sen­tiers en mau­vais état, la pour­suite de la ré­no­va­tion de la Villa Rayo­let et la créa­tion d’un centre de for­ma­tion conti­nue et di­plô­mante, comme à Ver­sailles, sur deux ans, en par­te­na­riat, avec l’école na­tio­nale su­pé­rieure de pay­sage (ENSP).

Le Do­maine du Rayol, pro­prié­té du Con­ser­va­toire du lit­to­ral (re­pré­sen­té hier par Fran­çois Fou­chier), s’étend sur  ha de ma­quis et  ha de par­celle amé­na­gée. Il em­ploie  sa­la­riés à l’an­née.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.