Mi­grants : l’Ita­lie hausse le ton face à ses voisins de l’Est

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Monde -

Rome fait de plus en plus pres­sion sur l’Eu­rope pour qu’elle prenne une juste part dans la ges­tion de la crise mi­gra­toire. La ri­poste, cin­glante, est ve­nue ven­dre­di du chef du gouvernement, Pao­lo Gen­ti­lo­ni, qui a dit n’ac­cep­ter « ni les le­çons et en­core moins les pa­roles me­na­çantes » de cer­tains de ses voisins en ma­tière de politique mi­gra­toire : «Nous fai­sons notre de­voir et nous at­ten­dons que l’en­semble de l’Eu­rope en fasse de même, aux cô­tés de l’Ita­lie ». Il fai­sait al­lu­sion aux de­mandes in­sis­tantes en pro­ve­nance d’Au­triche et de quatre pays voisins (Po­logne, République Tchèque, Slo­va­quie et Hon­grie) pour que l’Ita­lie ferme ses portes. Le Pre­mier mi­nistre hon­grois, Vik­tor Or­ba, s’est fait ven­dre­di le porte-parole de ses ho­mo­logues po­lo­nais, tchèque et slo­vaque en évo­quant une lettre conjointe adres­sée à Pao­lo Gen­ti­lo­ni. Of­frant leur aide à l’Union eu­ro­péenne, no­tam­ment fi­nan­cière, les quatre di­ri­geants pro­posent de créer des condi­tions de vie hu­maines dans les centres d’ac­cueil si­tués hors d’Eu­rope et d’ex­clure les ré­par­ti­tions for­cées de mi­grants sur le conti­nent.

Conti­nuer à faire son « de­voir »

Dans son in­ter­ven­tion, Vik­tor Or­ban est al­lé plus loin, es­ti­mant que l’Ita­lie se trou­vait face à deux op­tions: soit « fer­mer portes», soit ac­cep­ter l’aide qui leur est of­ferte. Par­lant tou­jours au nom du qua­tuor, M. Or­ban a dit sou­te­nir la ré­cente pro­po­si­tion des mi­nistres de l’In­té­rieur al­le­mand et ita­lien, « qui ont tous les deux dit que l’im­mi­gra­tion de­vrait être ar­rê­tée en Li­bye », n’ex­cluant pas une in­ter­ven­tion mi­li­taire pour y par­ve­nir. Jeu­di, c’est le mi­nistre au­tri­chien des Af­faires étran­gères qui avait ap­pe­lé l’Ita­lie à ne plus trans­fé­rer sur le conti­nent les mi­grants dé­bar­quant sur ses îles. L’Au­triche a aus­si bran­di dé­but juillet la me­nace d’un dé­ploie­ment de mi­li­taires à sa fron­tière avec la pé­nin­sule si le flux de mi­grants ne ra­len­tis­sait pas. Même si elle ne cesse de ré­af­fir­mer qu’elle conti­nue­ra à faire « son de­voir », l’Ita­lie se plaint ré­gu­liè­re­ment d’être in­suf­fi­sam­ment sou­te­nu par l’Union eu­ro­péenne face à un af­flux sans pré­cé­dent. Se­lon les der­niers chiffres de l’Or­ga­ni­sa­tion in­ter­na­tio­nale pour les mi­gra­tions (OIM), 111 514 mi­grants et ré­fu­giés sont ar­ri­vés en Eu­rope par la mer de­puis le 1er jan­vier, dont 85% en Ita­lie. 2360 sont morts en ten­tant la tra­ver­sée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.