CHAM­PION­NATS DU MONDE / À BU­DA­PEST (JUS­QU’À DI­MANCHE) Nou­veau cha­pitre

Or­phe­line ou presque de sa gé­né­ra­tion do­rée, après des Jeux de Rio dé­li­cats, les Bleus se pré­sentent en pe­tit co­mi­té en Hon­grie, avec des am­bi­tions me­su­rées

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

La fin d’une olym­piade char­rie sou­vent son lot de bou­le­ver­se­ments : l’après-Rio a été par­ti­cu­liè­re­ment mou­ve­men­té pour la na­ta­tion tri­co­lore. Son chef de file Florent Ma­nau­dou a dé­lais­sé les bas­sins pour le handball, nombre de cadres (Agnel, Gi­lot, Bal­my…), ont dit stop. Et une par­tie de ceux qui de­vaient prendre la re­lève comme Jor­dan Po­thain, Clé­ment Mignon et Da­mien Jo­ly, ont vé­cu une sai­son post-olym­pique dif­fi­cile et ra­té le coche aux cham­pion­nats de France qua­li­fi­ca­tifs pour ces Mondiaux, fin mai à Stras­bourg. Si bien que les Bleus ne sont que neuf - cinq hommes et quatre femmes - dans la ca­pi­tale hon­groise. Et au­cun re­lais ne se­ra ali­gné, même si l’em­blé­ma­tique 4x100 m mes­sieurs est double te­nant du titre. Pour trou­ver trace d’une aus­si maigre re­pré­sen­ta­tion sur le ren­dez-vous pla­né­taire en grand bas­sin il faut re­mon­ter à 2001. Dans ces condi­tions, pas ques­tion d’ima­gi­ner un bilan à la hau­teur des Mondiaux 2015 à Ka­zan (4 mé­dailles d’or, 1 d’ar­gent et 1 de bronze), pour un rang de 5e na­tion mon­diale. Les der­niers Mondiaux sans or re­montent à 2009 (3 ar­gent, 3 bronze). « C’est sûr qu’il n’y au­ra pas beau­coup de mé­dailles par rap­port aux an­nées pré­cé­dentes, re­con­naît la dos­siste Ma­thilde Ci­ni. On a connu dix an­nées de fo­lie.» Le Di­rec­teur tech­nique na­tio­nal par in­té­rim, Laurent Gui­varc’h a fixé l’ob­jec­tif : « Si on re­garde les bi­lans mondiaux, deux ou trois mé­dailles sont ac­ces­sibles ». « La den­si­té de l’équipe a bais­sé », convient Jé­ré­my Stra­vius, un des der­niers pi­liers des Bleus avec Ca­mille La­court, qui vit, à 32 ans, sa der­nière com­pé­ti­tion. « Ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de na­geurs ca­pables d’être mé­daillés », sou­ligne l’Amié­nois. Les meilleures chances s’ap­pellent La­court et Meh­dy Me­tel­la, mais aus­si Char­lotte Bon­net et Stra­vius. Le pre­mier et le der­nier sur 50 m dos, au der­nier jour de com­pé­ti­tion. C’est en double te­nant du titre que La­court abor­de­ra sa der­nière lon­gueur. Plus tôt dans la se­maine, Stra­vius au­ra na­gé le 200 m. Me­tel­la (25 ans), lui, au­ra deux chances de mon­ter sur son pre­mier po­dium mon­dial en individuel, sur 100 m, à par­tir de mer­cre­di, et 100 m pa­pillon. Quant à la Ni­çoise Char­lotte Bon­net, chef de file des filles mal­gré son jeune âge (22 ans), elle abat­tra sa meilleure carte sur 200 m dès mar­di. Les épreuves en bas­sin suivent celles en eau libre, dans les­quelles les Bleus ont brillé en ac­cu­mu­lant six mé­dailles, dont quatre titres. « J’at­tends qu’ils s’ins­crivent dans cette dy­na­mique, sans se po­ser de ques­tions. J’ai beau­coup en­ten­du le mot fo­lie, je crois qu’il va en fal­loir », avance Gui­varc’h.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.