Israël sous pres­sion après les vio­lences meur­trières

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Monde -

Les au­to­ri­tés is­raé­liennes sont sous pres­sion après la mort de huit per­sonnes dans une flam­bée de vio­lences en­gen­drée par les nou­velles me­sures de sé­cu­ri­té sur l’es­pla­nade des Mos­quées à Jé­ru­sa­lem, qui ont dé­clen­ché la co­lère des Pa­les­ti­niens.

Une mo­di­fi­ca­tion en­vi­sa­gée

Des res­pon­sable is­raé­liens se disent dé­sor­mais ou­verts à une mo­di­fi­ca­tion du dis­po­si­tif mis en place aux en­trées du troi­sième lieu saint de l’is­lam, dans la vieille ville, qui est à l’ori­gine des vio­lences. Cinq Pa­les­ti­niens, tués dans des af­fron­te­ments avec les forces de sé­cu­ri­té is­raé­liennes à Jé­ru­sa­lem-Est an­nexé et en Cis­jor­da­nie oc­cu­pée, et trois Is­raé­liens, as­sas­si­nés à leur do­mi­cile dans une co­lo­nie de Cis­jor­da­nie, ont per­du la vie de­puis ven­dre­di. Les ten­sions ont com­men­cé après l’ins­tal­la­tion il y a une se­maine par Israël de dé­tec­teurs de mé­taux aux en­trées de l’es­pla­nade des Mos­quées, à la suite d’une at­taque contre des po­li­ciers is­raé­liens le 14 juillet. Se­lon Israël, les armes qui ont ser­vi à tuer deux po­li­ciers avaient été ca­chées dans le com­plexe, si­tué à Jé­ru­sa­lem-Est, par­tie pa­les­ti­nienne de la ville sainte dont l’an­nexion par Israël n’a ja­mais été re­con­nue par la com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale. Les nou­velles me­sures ont im­mé­dia­te­ment pro­vo­qué la fu­reur des Pa­les­ti­niens, qui craignent qu’Israël ne cherche à re­mettre en cause le sta­tu quo en vi­gueur de­puis plu­sieurs dé­cen­nies sur ce site ul­tra­sen­sible. Les au­to­ri­tés is­raé­liennes ont plu­sieurs fois as­su­ré qu’elles n’avaient pas l’in­ten­tion de mo­di­fier ces règles ta­cites. Le gé­né­ral Yoav Mor­de­chai, chef de l’or­ga­nisme is­raé­lien qui su­per­vise les af­faires ci­viles dans les Ter­ri­toires pa­les­ti­niens (Co­gat), a ex­pli­qué à la chaîne Al Ja­zee­ra que les au­to­ri­tés « exa­mi­naient d’autres op­tions » que les dé­tec­teurs de mé­taux.

Des ca­mé­ras ins­tal­lées

Des ca­mé­ras viennent d’ailleurs d’être ins­tal­lées à au moins une des en­trées du site. Mais le mi­nistre de la Sé­cu­ri­té pu­blique Gi­lad Er­dan a in­di­qué qu’il sou­hai­tait que les por­tiques res­tent en place tant que la po­lice n’au­ra pas trou­vé une al­ter­na­tive sa­tis­fai­sante. « Les res­pon­sables de sé­cu­ri­té (...) ont for­mu­lé des re­com­man­da­tions de me­sures (à prendre), nous dé­ci­de­rons en consé­quence », a dé­cla­ré le Pre­mier mi­nistre Ben­ja­min Ne­ta­nya­hu avant le con­seil des mi­nistres, qui doit être sui­vi d’une réunion du ca­bi­net de sé­cu­ri­té. Au Caire, le se­cré­taire gé­né­ral de la Ligue arabe a ac­cu­sé Israël de « jouer avec le feu » et dé­non­cé « l’aven­tu­risme » de son gou­ver­ne­ment qui veut pro­vo­quer une « grave crise avec le monde arabe et mu­sul­man ».

(Pho­to MaxPPP)

Le Pre­mier mi­nistre Ben­ja­min Ne­ta­nya­hu étu­die la ques­tion des por­tiques de sé­cu­ri­té sur l’es­pla­nade de mos­quées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.