In­ter­pol alerte l’Eu­rope en dé­voi­lant une liste de  ter­ro­ristes de Daesh

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Monde -

La chute de Mos­soul et celle pro­gram­mée de Ra­q­qa ne si­gni­fient pas la fin de la me­nace qu’in­carne l’or­ga­ni­sa­tion ter­ro­riste Etat is­la­mique. In­ter­pol fait ain­si cir­cu­ler une liste de 173 com­bat­tants que Daesh au­rait pré­pa­ré à com­mettre des at­ten­tats en Eu­rope, ré­vèle The Guar­dian. Se­lon le quo­ti­dien, la liste au­rait été conçue par les ren­sei­gne­ments amé­ri­cains à par­tir d’élé­ments re­cueillis lors des opé­ra­tions mi­li­taires en Sy­rie et en Irak. In­ter­pol la dif­fuse au­près des agences eu­ro­péennes pour re­cueillir des in­for­ma­tions in­di­vi­duelles et les in­clure sur son fi­chier.

L’Eu­rope se­rait vi­sée par des at­ten­tats

Les com­bat­tants de cette liste en­voyée le 27 mai par In­ter­pol « pour­raient avoir été en­traî­nés pour fa­bri­quer et po­ser des en­gins ex­plo­sifs pour cau­ser des morts et des bles­sés en nombre », pré­cise le do­cu­ment au­quel The Guar­dian a eu ac­cès. «Ils sont sus­cep­tibles de voya­ger à l’étran­ger et de par­ti­ci­per à des ac­ti­vi­tés ter­ro­ristes », ajoute-t-il. La liste com­porte plu­sieurs dé­tails au su­jet de ces 173 com­bat­tants, dont leur nom, leur der­nière adresse pro­bable, la date de leur re­cru­te­ment par l’EI, la mos­quée où ils priaient pen­dant les com­bats, des pho­to­gra­phies et même le nom de leur mère. Les ré­seaux eu­ro­péens de lutte contre le ter­ro­risme craignent que la chute du ca­li­fat ne mo­tive les com­bat­tants à se rendre en Eu­rope pour per­pé­trer des at­ten­tats. Mais la vi­tesse à la­quelle cette mi­gra­tion pour­rait se pro­duire dé­pend d’une foule d’élé­ments.

 morts en France de­puis  at­tri­bués à Daesh

L’EI pour­rait en ef­fet ten­ter d’éta­blir une nou­velle base en Sy­rie puisque Ra­q­qa, son der­nier bas­tion ma­jeur dans le nord-ouest, de­vrait bien­tôt tom­ber aux mains des forces kurdes. Le groupe pour­rait alors se re­plier vers le sud, à Deir ez-Zor et ce jus­qu’à Abou Ka­mal, près de la fron­tière ira­kienne. En 2015, l’ONU avait cal­cu­lé que 20 000 étran­gers com­bat­taient dans les rangs de Daesh en Irak et en Sy­rie. 4 000 étaient ori­gi­naires d’Eu­rope. En France, les at­ten­tats liés à l’État is­la­mique ont fait 240 morts de­puis 2015.

(Pho­to d’illus­tra­tion AFP)

In­ter­pol met en garde l’Eu­rope de la dan­ge­ro­si­té de ces  ter­ro­ristes sus­cep­tibles de com­mettre des at­ten­tats.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.