 km avec une frac­ture

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

War­ren Bar­guil n’est pas sim­ple­ment un cou­reur de ta­lent. C’est aus­si un homme de tem­pé­ra­ment. Ber­nard Bour­reau, son sé­lec­tion­neur de l’équipe de France chez les Es­poirs, l’avait alors pré­sen­té comme ayant « du Vi­renque dans les jambes et du Hi­nault dans le men­tal ». Une éti­quette lourde à por­ter à  ans. Cette com­pa­rai­son, le grim­peur l’avait ga­gnée après l’une de ses pre­mières sé­lec­tions. « C’était en Tos­cane. Après  km, je me casse le coude, mais je re­pars avec un bras de fourche cas­sé sur mon vé­lo. J’étais der­nier du pe­lo­ton, mais je vou­lais vrai­ment fi­nir la course. Ber­nard me de­man­dait de re­mon­ter des in­fos aux autres, ce que je fai­sais. Après l’ar­ri­vée, j’ai failli tom­ber dans les pommes et on m’a em­me­né à l’hô­pi­tal. J’avais fait  km avec une frac­ture du coude. Il a vu que j’étais un tei­gneux ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.