CHAM­PION­NATS DU MONDE À BU­DA­PEST L’or pour Le­de­cky, le re­cord pour Sjös­tröm

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

L’Amé­ri­caine Ka­tie Le­de­cky, qui vise six titres lors des Mon­diaux2017, a dé­cro­ché ses deux pre­mières mé­dailles d’or sur 400 m et sur 4x100 m, hier à Bu­da­pest, où la Sué­doise Sa­rah Sjös­tröm a si­gné un re­cord du monde sur 100 m libre. En route vers son ob­jec­tif, Le­de­cky est dé­jà en­trée dans l’his­toire en de­ve­nant la pre­mière na­geuse à dé­cro­cher trois titres mon­diaux consé­cu­tifs sur 400 m nage libre. À 20 ans à peine, l’Amé­ri­caine, qui a ter­mi­né en 3’58’’34, se rap­proche donc de son pa­ri des six mé­dailles d’or sur une seule édi­tion des Mon­diaux, per­for­mance réa­li­sée en 2013 par sa com­pa­triote Mis­sy Frank­lin. Elle compte dé­sor­mais onze sacres mon­diaux puisque cette sta­kha­no­viste de la na­ta­tion s’est éga­le­ment im­po­sée sur 4x100 m nage libre avec le re­lais amé­ri­cain. Le­de­cky a me­né la ré­volte sur le troi­sième re­lais pour re­mon­ter la Suède, me­née par une Sa­rah Sjös­tröm en grande forme. La Sué­doise avait lan­cé son équipe sur d’ex­cel­lents rails, pre­nant un pre­mier re­lais ad­mi­rable en de­ve­nant la pre­mière femme à pas­ser sous la barre des 52 se­condes (51’’71). Elle ef­face des ta­blettes l’Aus­tra­lienne Cate Camp­bell, dont le 52’’06 re­mon­tait à juillet 2016. Mais elle ne fait pas ou­blier la contre-per­for­mance de son équipe, qui ter­mine 5e, lais­sant l’Aus­tra­lie et les PaysBas re­joindre les États-Unis sur le po­dium.

Sun Yang ré­pond pré­sent

Du cô­té des gar­çons, le re­lais amé­ri­cain (3’10’’06) a imi­té les filles en do­mi­nant le Bré­sil et la Hon­grie pour s’im­po­ser sur 4x100 grâce au cham­pion olym­pique 2012 Na­than Adrian. Plus tôt dans la soi­rée, le Chi­nois Sun Yang avait lan­cé les dé­bats en pre­nant sa re­vanche sur l’Aus­tra­lien Mack Hor­ton, qui l’avait de­van­cé d’un souffle aux JO de Rio-2016. En 3’41’’38, le Chi­nois laisse son ad­ver­saire aus­tra­lien à plus de deux se­condes et dé­croche du même coup son troi­sième titre de cham­pion du monde de rang sur la dis­tance, après Bar­ce­lone 2013 et Ka­zan 2015. L’Ita­lien Ga­briele Det­ti, cham­pion d’Eu­rope grand bas­sin, dé­croche le bronze. La vic­toire est d’au­tant plus douce pour le contro­ver­sé Yang, sus­pen­du pour trois mois après avoir été contrô­lé po­si­tif à une mo­lé­cule pro­hi­bée lors d’un test an­ti­do­page en 2014, qu’Hor­ton avait (re)lan­cé les hos­ti­li­tés ven­dre­di en évo­quant «une ri­va­li­té entre des ath­lètes de haut ni­veau et d’autres qui ont été contrô­lés po­si­tifs ». « Son chro­no fait plus mal que la dé­faite », a concé­dé Hor­ton. « J’au­rais pen­sé être plus ra­pide, je me croyais ca­pable de mieux... C’est le dé­but du cycle qui va me me­ner à To­kyo » , où il dé­fen­dra son titre olym­pique en 2020. Un bi­lan qui contraste avec ce­lui des Fran­çais, qui ont vu leur seule re­pré­sen­tante en lice hier, Bé­ryl Gas­tal­del­lo, tom­ber dès les sé­ries du 100 m pa­pillon. La jeune femme de 22 ans, qui s’en­traîne aux ÉtatsU­nis, n’a réa­li­sé que le 21e temps des sé­ries (58’’97), do­mi­nées par la cham­pionne olym­pique en titre et dé­ten­trice du re­cord du monde, la Sué­doise Sa­rah Sjös­tröm, en 55’’96.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.