PSG - NEY­MAR, LA SA­GA DE L’ÉTÉ Ney­mar flambe... Trapp coule !

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

Le Pa­ris SG s’est in­cli­né face à Tot­ten­ham 4 à 2 en match ami­cal à Or­lan­do où son gar­dien de but Ke­vin Trapp a vé­cu une soi­rée cau­che­mar­desque. Le PSG qui rêve de re­cru­ter le Bré­si­lien Ney­mar, pour 222 mil­lions d’eu­ros, nou­veau re­cord pour un trans­fert, a peu­têtre du sou­ci à se faire en dé­fense. Les vice-cham­pions de France, ré­duits il est vrai à dix après l’ex­clu­sion de Trapp (46), ont fait preuve d’une fé­bri­li­té cou­pable. Dé­jà cou­pable sur le but de Chris­tian Erik­sen, le gar­dien al­le­mand réa­lise une énorme bourde avant la 20e mi­nute. Sur une passe en re­trait d’un de ses dé­fen­seurs, Trapp voit son dé­ga­ge­ment contré par Eric Dier et ter­mi­ner sa course dans ses propres fi­lets. Au re­tour des ves­tiaires, alors que les deux équipes étaient à éga­li­té (2-2), la soi­rée dif­fi­cile de Trapp vire au cau­che­mar: après vingt se­condes de jeu, le gar­dien pa­ri­sien est ex­clu pour avoir re­pris de la main hors de sa sur­face une re­lance an­glaise a prio­ri sans dan­ger. Ré­duit à dix , le PSG a sans sur­prise souf­fert en se­conde pé­riode face au jeu très phy­sique de Tot­ten­ham. Les Pa­ri­siens ont te­nu le choc jus­qu’à dix mi­nutes de la fin du temps ré­gle­men­taire, mais le dé­fen­seur belge Al­der­wei­reld a re­don­né l’avan­tage à son équipe, puis Kane a por­té le score à 4-2 sur pe­nal­ty.

Ney­mar, homme du match

Le PSG doit en­core af­fron­ter la Ju­ven­tus mer­cre­di, avant de dis­pu­ter le Tro­phée des Cham­pions contre Mo­na­co le 29 juillet à Tan­ger. D’ici là, Ney­mar au­ra peut-être re­joint ses nou­veaux co­équi­piers. De son cô­té, la star bré­si­lienne du FC Bar­ce­lone a contri­bué avec éclat à la dé­mons­tra­tion (21) de son équipe face à la Ju­ven­tus Tu­rin à East Ru­ther­ford (New Jer­sey). Ney­mar qui pour­rait de­ve­nir dans les jours pro­chains le joueur le plus cher de l’his­toire, n’a pas sem­blé per­tur­bé une se­conde par les in­ces­santes ru­meurs qui an­noncent son pro­chain dé­part. Mais alors qu’il avait ali­men­té lui­même les spé­cu­la­tions en pu­bliant cette se­maine sur les ré­seaux so­ciaux une pho­to le mon­trant en phase de ré­flexion, il n’a cette fois pas pro­non­cé un seul mot. Ali­gné en pointe de l’at­taque du Bar­ça aux cô­tés de Lio­nel Mes­si Ney­mar a vo­lé la ve­dette à son co­équi­pier ar­gen­tin avec deux buts étour­dis­sants en pre­mière pé­riode. Dé­si­gné homme du match, il n’a pas sou­hai­té s’ex­pri­mer sur son éven­tuel trans­fert, pré­fé­rant prendre quelques sel­fies avec ses nom­breux fans, avant de re­ga­gner le bus de son équipe. « Nous vou­lons que Ney­mar reste avec nous, a af­fir­mé le nou­vel en­traî­neur du Bar­ça Er­nes­to Val­verde. On connaît sa va­leur sur le ter­rain et on sait ce qu’il ap­porte dans le ves­tiaire ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.