Le four ba­nal

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Balade -

Le four com­mu­nal, créé il y a plus de 500 ans, tient son sur­nom de « ba­nal » de la taxe « le ban », que les ha­bi­tants du vil­lage de­vaient payer au sei­gneur pour al­ler faire cuire leur pain. Avec1,20 mètre de hau­teur et 3,75 m de dia­mètre, on peut y cuire 100 kg de pâte en une seule four­née. Ac­tuel­le­ment, il est uti­li­sé deux fois par an, pour une four­née de la Saint-Jean et à l’ap­proche de Noël. À ces oc­ca­sions, il sert aus­si de bou­tique pour que les ha­bi­tants viennent ache­ter du pain. Pour at­teindre les 280°c né­ces­saires à la cuis­son, le feu est pré­pa­ré pro­gres­si­ve­ment deux se­maines à l’avance afin d’évi­ter l’écla­te­ment des pierres par une mon­tée en tem­pé­ra­ture trop bru­tale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.