Fran­çois and The At­las Mou­tains cloue le Mi­di à Hyères !

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - C'était En Live - FRED DUMAS

Le set n’a pas en­core com­men­cé qu’ils sau­tillent dé­jà. Tré­pignent d’im­pa­tience pour le der­nier pas­sage sur scène du Mi­di Fes­ti­val hyé­rois. Eux, ce sont les quatre membres de Fran­çois and The At­las Moun­tains, fers de lance de la nou­velle pop hexa­go­nale. Fort d’un nou­vel al­bum, le qua­tuor ap­pa­raît der­rière la Villa Noailles avec un quart d’heure d’avance. Pre­nant de court les fans, ve­nus juste pour eux. Chauf­fé à blanc, une bière à la main, le chan­teur, Fran­çois Mar­ry, ha­rangue dé­jà la foule et at­taque le pre­mier mor­ceau sous les pins des jar­dins de Noailles. Il grimpe illi­co sur un « fly­case » se penche vers son pu­blic, en­chan­té de tant de proxi­mi­té. Der­rière lui, Amau­ry, Jean et Pierre as­surent le son : basse gui­tare, bat­te­rie. Le show peut com­men­cer.

« Tout va mon­ter vers le ciel ! »

« Nous sommes vrai­ment contents d’être au Mi­di Fes­ti­val ce soir. Faites ce que vous vou­lez et tout va mon­ter vers le ciel ! », pro­met Fran­çois au mi­cro, face à une foule com­pacte qui on­dule dé­jà. S’en­suit l’in­ter­pré­ta­tion des singles les plus joués de la for­ma­tion avec des mo­ments d’ins­tru­men­taux « élec­tro­ni­sés », glis­sés pour la cir­cons­tance. But avoué : faire du­rer les titres et leur don­ner un ac­cent élec­tro, très dans l’air du temps. On croit per­ce­voir des ac­cents de Nas­ser (groupe mar­seillais) dans ces longues boucles élec­tro­niques qui ont le don de faire « ra­ver » les Hyé­rois. Dé­mons­tra­tifs sur scène et prompts à com­mu­ni­quer leur joie d’y être, les quatre de Fran­çois and the At­las Moun­tains parlent, jouent, étirent leurs titres et s’em­ploient à mar­quer la «der des ders» du fes­ti­val. C’est que, de­puis 2006 (soit plus de dix ans d’exis­tence), le groupe a en­chaî­né les al­bums et EP : à ce jour huit avec le pe­tit der­nier qui pro­met : So­lide Mi­rage. Des ex­traits ont d’ailleurs été joués en live à Hyères, ce qui a ra­vi les ad­mi­ra­teurs pré­sents : « C’est la qua­trième fois que je les vois et, chaque fois, c’est dif­fé­rent », confie Da­mien, de pas­sage à Hyères pour eux. « J’ai sui­vi leur mon­tée en puis­sance de­puis le dé­but, al­bum après al­bum, et ces gars-là vont comp­ter de plus en plus dans le pay­sage mu­si­cal eu­ro­péen. Pas seu­le­ment Fran­çais ». Quinze dates marquent l’été 2017 pour «F and TAM » : un tour dé­bu­té à La Ro­chelle, près de là où est né le lea­der du groupe, et se ter­mine à Londres… na­tu­rel­le­ment. Entre-temps, Pa­ris est pro­gram­mée le 6 no­vembre et Hyères était la seule date du groupe dans le sud de la France. Un pri­vi­lège ré­ser­vé à Mi­di Fes­ti­val qui, il y a quelques an­nées, avait été l’un des pre­miers ren­dez-vous à don­ner sa chance à ce groupe fran­co-an­glais sor­ti de nulle part. La fi­dé­li­té paie, donc, et c’est avec fier­té que Fré­dé­ric Lan­di­ni, créa­teur de Mi­di Fes­ti­val, a re­çu les éten­dards de la « french­pop », dé­sor­mais « ban­kable ».

(Pho­tos Alexan­dra Bo­quet)

Fran­çois and The At­las Moun­tains a bou­clé en fan­fare (et en hits) le Mi­di Fes­ti­val  à la Villa Noailles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.