Les der­niers grands feux dans le Golfe

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Spécial Incendies -

ANNEE 

L’an­née  res­te­ra à ja­mais mar­quée dans les es­prits comme une an­nus

hor­ri­bi­lis. Dans le mas­sif des Maures entre La Garde-Frei­net et Sainte-Maxime, le feu avait par­cou­ru  ki­lo­mètres en  heures. Les in­cen­dies des  et  juillet puis du  juillet, avaient vu   hec­tares par­tir en fu­mée. On dé­plo­rait éga­le­ment la mort de six per­sonnes, dont trois pom­piers aux portes de Co­go­lin le er sep­tembre. Des mil­liers de va­can­ciers et ha­bi­tants avaient dû être éva­cués. L’ar­mée et des ren­forts ve­nus de la France en­tière (des Alpes-Ma­ri­times au Nord-Pas-de-Ca­lais), et même d’Ita­lie, avaient été mo­bi­li­sés. La ren­trée sco­laire avait même dû être re­por­tée dans de nom­breuses villes du Golfe.

ANNEE 

À Ra­ma­tuelle, un in­cen­die ma­jeur entre la Ques­sine et Bonne Ter­rasse fait dis­pa­raître quelque  hec­tares de chênes et de ré­si­neux. La fu­mée était vi­sible jus­qu’à Nice. Trois pom­piers de re­tour du feu sont morts à La Garde-Frei­net, après la chute de leur vé­hi­cule dans un ra­vin.

ANNEE 

À Sainte-Maxime,  hec­tares de vé­gé­ta­tion étaient dé­truits. Deux sa­peurs-pom­piers sont bles­sés : le pre­mier,  ans, trans­per­cée par une branche d’arbre ; le se­cond,  ans, bles­sé à l’oeil. À Ra­ma­tuelle, dé­jà en li­sière de com­mune avec La Croix-Val­mer, entre l’Es­ca­let et Cap Taillat, plus de  hec­tares étaient ra­va­gés par les flammes.

JUIN 

Une simple flamme cau­sée par un en­gin de dé­brous­saillage a mis le feu dans le sec­teur de La Ques­sine à Ra­ma­tuelle, dé­jà près de l’Es­ca­let, me­na­çant dan­ge­reu­se­ment plu­sieurs ha­bi­ta­tions. Bi­lan : le feu a dé­vo­ré une di­zaine d’hec­tares.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.