Ly­bie : ac­cord sur des élec­tions au prin­temps

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France / Monde -

Les frères en­ne­mis li­byens Fayez al-Sar­raj et Kha­li­fa Haf­tar se sont mis d’ac­cord sur des élec­tions « au prin­temps », lors d’une ren­contre près de Pa­ris : « L’un et l’autre ont ac­té un ac­cord en vue des élec­tions au prin­temps pro­chain », a af­fir­mé le chef d’Etat fran­çais au cours d’une confé­rence de presse, à l’is­sue d’une ren­contre entre les deux ri­vaux li­byens. Ar­ri­vés tour à tour dans un châ­teau de La Celle-Saint Cloud (Yve­lines), les deux ri­vaux se sont d’abord en­tre­te­nus sé­pa­ré­ment avec le pré­sident fran­çais. Le nou­vel émis­saire de l’ONU sur la Libye, Ghas­san Sa­la­mé, et le chef de la di­plo­ma­tie fran­çaise Jean-Yves Le Drian, par­ti­ci­paient éga­le­ment à la réunion. Un pro­jet de dé­cla­ra­tion en dix points dif­fu­sé par l’Ely­sée avant la ren­contre ap­pe­lait au ces­sez-le-feu, à l’ex­cep­tion de la lutte an­ti­ter­ro­riste, ain­si qu’à l’or­ga­ni­sa­tion d’élec­tions « le plus vite pos­sible ». Le texte ré­af­firme éga­le­ment que seule une so­lu­tion po­li­tique per­met­tra de sor­tir de la crise, et ré­itère la va­li­di­té des ac­cords de Skhi­rat, si­gnés en 2015 sous l’égide de l’ONU. Fayez al-Sar­raj, chef du gou­ver­ne­ment d’en­tente na­tio­nale (GNA) re­con­nu par la com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale, et Kha­li­fa Haf­tar, qui conteste sa lé­gi­ti­mi­té et ac­cu­mule les gains mi­li­taires sur le ter­rain, s’étaient dé­jà ren­con­trés dé­but mai à Abu Dha­bi, mais sans ré­sul­tat pro­bant.

« Li­ta­nie d’exac­tions »

La Libye, pays riche en pé­trole, a som­bré dans le chaos de­puis la chute du co­lo­nel Kadha­fi fin 2011: plu­sieurs au­to­ri­tés ri­vales et des my­riades de mi­lices se dis­putent le pouvoir, la me­nace ji­ha­diste reste pré­sente, et les tra­fics d’armes et d’êtres hu­mains pros­pèrent. Sans ou­blier l’im­pli­ca­tion de puis­sances ré­gio­nales ri­vales dans le conflit. Mais, ré­pète l’Ely­sée, la ren­contre entre les deux pro­ta­go­nistes est en elle-même un« si­gnal fort ». Pas au prix des droits de l’homme, a ce­pen­dant sou­li­gné dans un com­mu­ni­qué l’or­ga­ni­sa­tion Hu­man Rights Watch, en ap­pe­lant le pré­sident fran­çais « à ne pas igno­rer la li­ta­nie d’exac­tions com­mises par toutes les par­ties dans le conflit li­byen ». Le nou­veau pré­sident fran­çais a fait du dos­sier li­byen une de ses prio­ri­tés, et ava­li­sé la ligne « prag­ma­tique » de son chef de la di­plo­ma­tie Jean-Yves Le Drian, qui « prend en compte la réa­li­té du ter­rain », et consi­dère le ma­ré­chal Haf­tar comme le prin­ci­pal rem­part à la me­nace ji­ha­diste. La mort de trois mi­li­taires fran­çais il y a un an en Libye avait d’ailleurs ré­vé­lé l’en­ga­ge­ment de Pa­ris aux cô­tés d’Haf­tar. M. Le Drian a ef­fec­tué dès son ar­ri­vée au Quai d’Or­say une tour­née ré­gio­nale pour re­lan­cer les ef­forts sur la Libye. L’ini­tia­tive fran­çaise fait tou­te­fois grin­cer les dents du cô­té de l’Ita­lie, an­cienne puis­sance co­lo­niale en Libye et au­jourd’hui en pre­mière ligne face aux mi­grants qui dé­barquent chaque jour par cen­taines de­puis les côtes li­byennes.

(Pho­to AFP)

Les frères en­ne­mis li­byens Fayez al-Sar­raj et Kha­li­fa Haf­tar se sont ren­con­trés hier en ré­gion pa­ri­sienne, sous l’égide d’Emmanuel Macron.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.