CHAM­PION­NATS DU MONDE A BU­DA­PEST Bon­net chez les grandes

La Ni­çoise (22 ans) s’est qua­li­fiée pour la fi­nale du 200m, 7e temps des de­mi-fi­nales (1’56’’28)

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

Char­lotte Bon­net a fran­chi l’obs­tacle des de­mi-fi­nales du 200 m, l’épreuve fé­mi­nine sû­re­ment la plus dense des Mon­diaux-2017, hier à Bu­da­pest. L’équipe de France tient sa pre­mière fi­nale de la se­maine. « Ce qui me fait le plus plai­sir, c’est que c’est la course reine chez les filles et que j’ar­rive à ren­trer dans les huit meilleures mon­diales. Ce­la m’en­lève dé­jà un gros poids des épaules», a sou­li­gné la na­geuse de l’ONN. La Ni­çoise de 22 ans a réa­li­sé le sep­tième temps des de­mi-fi­nales, en 1’56’’28.

« Tout ten­ter »

Qua­li­fiées éga­le­ment, l’in­évi­table Ka­tie Le­de­cky, l’Ita­lienne Fe­de­ri­ca Pel­le­gri­ni, la star hon­groise Ka­tin­ka Hoss­zu, l’Aus­tra­lienne Em­ma McKeon... : il y au­ra du beau monde en fi­nale au­jourd’hui (17h32). Mais la Char­lotte Bon­net ver­sion 2017, celle qui a cas­sé la barre des 1’56’’ sur sa dis­tance de pré­di­lec­tion aux Cham­pion­nats de France, fin mai à Stras­bourg, est ar­ri­vée à Bu­da­pest avec le qua­trième meilleur chro­no de l’an­née (1’55’’80), Un tra­vail avec une psy, en­ta­mé à la ren­trée, l’a ren­due « plus se­reine ». Elle a en­vie d’y croire. « Voir (la Sué­doise Mi­chelle) Co­le­man ou (la Néer­lan­daise Femke) Heem­skerk échouer en de­mi-fi­nales, ça fait à la fois mal au coeur et plai­sir, parce que ce sont des filles qui étaient po­ten­tiel­le­ment mé­daillables, donc ce sont des portes qui s’ouvrent, a ex­pli­qué Bon­net. Je ne sais pas si je se­rai sur le po­dium mais je vais tout faire pour. Le­de­cky pa­raît in­tou­chable, il y a une ou deux na­geuses vrai­ment de­vant mais der­rière, on se bat­tra toutes pour la troi­sième place », a-t-elle an­ti­ci­pé. « Elle ne na­ge­ra pas deux se­condes plus vite, elle le sait. Mais si une fille nage un peu plus len­te­ment, il fau­dra pro­fi­ter de l’op­por­tu­ni­té pour grat­ter une place. La moindre place ga­gnée est un pas vers un po­dium un de ces quatre », a ré­su­mé Fa­brice Pel­le­rin, son en­traî­neur.

Le­de­cky sans ri­vale

Ka­tie Le­de­cky a pour­sui­vi sa mois­son de titres mon­diaux à Bu­da­pest : l’Amé­ri­caine (20 ans), dé­jà en or sur 400m et 4x100m, s’est im­po­sée sur 1500m, dis­tance sur la­quelle elle est dé­sor­mais triple cham­pionne du monde. Le­de­cky, qui com­pile dé­sor­mais neuf titres mon­diaux en in­di­vi­duel (12 au to­tal), vise six mé­dailles d’or à Bu­da­pest.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.