La Croix-Val­mer : re­prise in­tense hier à Gi­ga­ro

Le ré­veil du feu hier après-mi­di a cau­sé une grosse frayeur en rai­son du vent. La mo­bi­li­sa­tion des pom­piers et des moyens aé­riens a per­mis d’évi­ter le pire et de stop­per sa pro­gres­sion en fin de jour­née

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Saint - Tropez -

Hier ma­tin, Ber­nard Jo­bert et le pre­mier ad­joint en charge de la sé­cu­ri­té, Re­né Ca­ran­dante avaient te­nu à rap­pe­ler que toutes les ru­meurs cir­cu­lant (no­tam­ment sur les ré­seaux so­ciaux) sur l’ori­gine de l’in­cen­die étaient sans fon­de­ment, une en­quête étant en cours par la gen­dar­me­rie. Re­ve­nu dans sa com­mune mar­di, après avoir in­ter­rom­pu ses quelques jours de va­cances, le maire Ber­nard Jo­bert, qui avait été te­nu in­for­mé en per­ma­nence du dé­rou­le­ment de l’in­cen­die, a fait le point hier ma­tin en mai­rie avec ses ser­vices et ses élus. À ce mo­ment de la jour­née, la si­tua­tion s’était cal­mée avant que le feu ne re­prenne dans l’après-mi­di…

Com­mune la plus tou­chée

La ma­ti­née avait été consa­crée à faire le point sur les 48 heures pré­cé­dentes, le maire sou­li­gnant l’im­pli­ca­tion et le dé­voue­ment de tous, sa­peurs-pom­piers, gen­darmes, ser­vices mu­ni­ci­paux, CCFF, élus mu­ni­ci­paux, sans ou­blier le sou­tien des com­mer­çants, res­tau­ra­teurs, hé­ber­geurs, qui, tous se sont mo­bi­li­sés sans perdre une mi­nute pour por­ter as­sis­tance aux si­nis­trés. Hier après-mi­di en­core, nom­breux ont été ceux ve­nus don­ner un coup de main à la salle des fêtes pour ac­cueillir les éva­cués du jour. Ber­nard Jo­bert a aus­si ap­pré­cié la so­li­da­ri­té des élus du Golfe, si­gna­lant par exemple que Phi­lippe Leo­nel­li avait été pré­sent toute la nuit du lun­di au mar­di aux cô­tés des Croi­siens. La Croix-Val­mer a été la com­mune du Golfe la plus tou­chée, puis­qu’hier à 12 h, sur 510 hec­tares dé­truits au to­tal, 437 se si­tuent sur le ter­ri­toire croi­sien. En­fin, le maire et son pre­mier ad­joint ont lan­cé un ap­pel, via les ré­seaux et in­ter­net, au ci­visme et à la res­pon­sa­bi­li­té de tous, pour ne pas al­ler sur la zone de l’in­cen­die ou sur les sites en pé­ri­phé­rie. Hier ma­tin, en ef­fet, la po­lice mu­ni­ci­pale a dû être en­voyée pour rap­pe­ler à des cu­rieux que les mas­sifs étaient tou­jours fer­més au pu­blic…

Deux avions de lutte an­ti-in­cen­die sont ar­ri­vés peu après  heures au-des­sus du Cap Lar­dier.

L’hé­li­co­ptère bom­bar­dier d’eau a as­su­ré des ro­ta­tions pen­dant plus d’une heure sur le site en­flam­mé.

Sur la plage de Gi­ga­ro, la vue sur l’in­cen­die en a sur­pris et cho­qué plus d’un.

L’ap­pa­ri­tion de grandes flammes a fait craindre le pire.

Lar­guage de gaz re­tar­dant.

Les pom­piers ont aus­si as­su­ré la sur­veillance des mas­sifs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.