Ke­ziah Jones: «Les Fran­çais ont été les pre­miers à me sou­te­nir»

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Le Journal De L'été -

Après le mé­tro, le tube. Rythm is love. Hit pla­né­taire que l’on ne se lasse ja­mais de ré­en­tendre. L’ar­tiste ni­gé­rian, qui vit à La­gos de­puis cinq ans, jouait ven­dre­di à Vence. La pre­mière de toutes ses Nuits du Sud. Une nuit blu­funk, du nom du style qu’il a in­ven­té au dé­but des an­nées quatre-vingt-dix, mê­lant blues et funk avec des ac­cents de mé­lo­pée.

L’été de Ke­ziah Jones ? la gare du Nord en  ? Pour­quoi avez-vous choi­si de re­tour­ner vivre au Ni­ge­ria ?

(Pho­to Eric Ot­ti­no)

De­puis cinq ans, l’ar­tiste ni­gé­rian vit à La­gos.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.