Le CSA in­flige à C8 une amende de 3 mil­lions d’eu­ros

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Détente -

Le Con­seil su­pé­rieur de l’au­dio­vi­suel a sanc­tion­né une nou­velle fois C8 et l’ani­ma­teur de Touche pas à mon poste !. Ap­pe­lé à rendre son ver­dict à pro­pos d’un ca­nu­lar da­té du 18 mai der­nier ju­gé ho­mo­phobe, le CSA es­time que Cy­ril Ha­nou­na est cou­pable d’avoir « eu re­cours à de nom­breux cli­chés et at­ti­tudes sté­réo­ty­pées sur les per­sonnes ho­mo­sexuelles » et que C8 « a gra­ve­ment mé­con­nu le prin­cipe de res­pect de la vie pri­vée, ain­si que son obli­ga­tion de lut­ter contre les dis­cri­mi­na­tions ». Beau­coup pré­voyaient une sus­pen­sion d’une se­maine à la ren­trée de TPMP, mais le CSA a pro­non­cé une amende de 3 mil­lions d’eu­ros. L’af­faire n’est pas fi­nie pour au­tant. C8 a aus­si­tôt ju­gée la sanc­tion « dis­pro­por­tion­née » et an­non­cé que des « re­cours se­ront bien en­ten­du lan­cés ». Dé­but juin, le Con­seil avait dé­jà pri­vé l’émis­sion de pu­bli­ci­té pen­dant trois se­maines, pour des sé­quences por­tant at­teinte au res­pect de la per­sonne hu­maine et pour sexisme. Cette dé­ci­sion avait été contes­tée en jus­tice par C8, qui ré­clame tou­jours 13 mil­lions d’eu­ros de dé­dom­ma­ge­ment.

C8 juge la sanc­tion « dis­pro­por­tion­née » et an­nonce que des « re­cours se­ront bien en­ten­du lan­cés ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.