Tou­risme : « Que l’État rem­plisse sa mis­sion », af­firme le maire de Cannes

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France - PRO­POS RE­CUEILLIS PAR PASCALE PRIMI

Ob­jec­tif : 100 mil­lions de tou­ristes par an en France dès 2020. C’est l’am­bi­tion af­fi­chée par le Pre­mier mi­nistre Édouard Phi­lippe, à la sor­tie, mer­cre­di, d’un Conseil in­ter­mi­nis­té­riel consa­cré au tou­risme. Au­tour de la table, qua­torze mi­nistres, une quin­zaine de pro­fes­sion­nels et quelques élus dont Anne Hi­dal­go, maire de Pa­ris, et Da­vid Lis­nard, maire de Cannes et pré­sident du CRT 06. Ce der­nier a pris la pa­role lors de cette séance pour faire plu­sieurs pro­po­si­tions.

Etes-vous sa­tis­fait de cette réunion ? Oui, dans la me­sure où il y a eu des avan­cées dans des do­maines pour les­quels je plaide de­puis très long­temps. Comme la dé­li­vrance des vi­sas en  heures, éten­due à de nou­veaux pays comme la Rus­sie et l’Inde, stra­té­giques pour nous. Ou un meilleur ac­cueil dans les aé­ro­ports avec la ré­duc­tion des files d’at­tente au contrôle des pas­sa­gers. Tout ce­la est in­dis­pen­sable mais pas suf­fi­sant. Pour votre part que de­man­dez-vous ? J’ai évo­qué trois points es­sen­tiels à mes yeux. Tout d’abord, j’ai de­man­dé à l’État d’as­su­rer sa mis­sion ré­ga­lienne de sé­cu­ri­té. Ce­la com­mence mal puisque pour la pre­mière fois cet été, nous n’avons pas de ren­forts de po­lice ex­té­rieurs au dé­par­te­ment dans le dis­trict de po­lice Can­nesG­rasse-An­tibes. Alors, plu­tôt que de faire des ef­fets d’an­nonce avec l’ar­gent qu’il n’a pas, que l’État com­mence par as­su­rer ses mis­sions de base, pour que l’es­pace pu­blic soit mieux pro­té­gé et mieux te­nu. Quoi d’autre ? Ma deuxième de­mande est que l’État laisse plus de li­ber­té à ceux qui font vivre le tou­risme. J’ai évo­qué le dé­cret Plages, une contrainte qui n’ap­porte rien en ma­tière en­vi­ron­ne­men­tale. Mais aus­si la lutte contre les dis­tor­sions de concur­rence avec airbnb. Et sur­tout l’offre nu­mé­rique. Au­jourd’hui, la Cnil [com­mis­sion na­tio­nale in­for­ma­tique et li­ber­té, ndlr] em­pêche les opé­ra­teurs du tou­risme de lan­cer des offres

tou­ris­tiques sous forme de push, alors que d’autres pays le font. C’est pour­tant in­dis­pen­sable pour do­per l’offre au­tour du pa­tri­moine et du cultu­rel, no­tam­ment au­près des tou­ristes de pas­sage. Le der­nier point ? Je sou­haite que l’État sti­mule la marque France par des cam­pagnes de pro­mo­tion, comme nous l’avons fait pour la Côte d’Azur. Ce­la peut se faire avec des fi­nan­ce­ments croi­sés. Il faut re­lan­cer la pro­mo­tion de la France à l’étran­ger et pour ce­la un plan mar­ke­ting, axé à mon sens sur le pa­tri­moine, sous l’égide du mi­nis­tère de la Culture. Nous de­vons éga­le­ment tra­vailler sur l’ac­cueil et sur une meilleure vi­si­bi­li­té de l’évé­ne­men­tiel, pas as­sez struc­tu­rée alors que nous avons in­ven­té les plus grands évé­ne­ments de la pla­nète.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.