LU­NAL­LE­NA

LES  &  AOÛT À BANDOL

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France/Monde - Jean-Fran­çois Rou­baud

Il était une pre­mière fois! Il était une pre­mière fois… Le groupe Nice-Ma­tin avec Mo­na­co Live Pro­duc­tion et la SEP Lu­nal­le­na vous in­vitent à sau­tiller de­vant la scène du Lu­nal­le­na Fes­ti­val au stade De­fer­ra­ri de Bandol les  et  août. Une toute pre­mière fois donc, pour ins­tal­ler dans le grand sud un fes­ti­val à la ma­nière des Eu­ro­ckéennes ou des Vieilles Char­rues. On pose la pre­mière pierre en es­pé­rant qu’elle roule: Rol­ling Stone at­ti­tude. À Bandol, les pieds dans l’eau, avec pour simple ho­ri­zon l’île ma­gique de Ben­dor, le Lu­nal­le­na Fes­ti­val sai­son  se­ra « world » avec Al­pha Blon­dy et la reg­gae connec­tion, puis il tré­pi­gne­ra sur de l’élec­tro-pop mo­dèle grand luxe, grâce au Ti Amo de Phoe­nix et à la dé­fer­lante de beat, pop-élec­tro-épique des Vi­ta­lic, Two Door Ci­ne­ma Club et Co­coon. Just bon­heur en pers­pec­tive! Sauf qu’à l’heure où le Var est en feu, où Borme-les-Mi­mo­sas et Ca­va­laire ont été dé­vas­tés, mar­ty­ri­sés par d’ef­froyables in­cen­dies, c’est à toutes les vic­times de ce drame et à tous les se­cours, no­tam­ment aux cen­taines de sa­peurs-pom­piers, vo­lon­taires ou pro­fes­sion­nels qui se battent pied à pied contre cet en­fer sur terre, que nous vou­lons au­jourd’hui dé­dier ce Fes­ti­val. Je sais, c’est peu de chose, mais c’est un vrai, grand, humble « Mer­ci » que nous es­pé­rons ain­si leur adres­ser.

Tho­mas Mars, le leader de Phoe­nix. (Pho­to PQR/Voix du Nord)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.