Ben­ja­min Bio­lay plus Tra­shYéyé que ja­mais à Saint-Tro­pez

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France/Monde - NI­CO­LAS SA­BA­TIER

Ben­ja­min Bio­lay, à la Ci­ta­delle, l’af­fiche était sé­dui­sante. Pas­sée la dé­cep­tion de voir si peu de pu­blic ré­cep­tif à la ve­nue du chan­teur (aux en­vi­rons de 500 à 600 per­sonnes sur une jauge de 1 200), on a goû­té à l’uni­vers sin­gu­lier du pa­ro­lier en­tou­ré d’une for­ma­tion à to­na­li­té la­tine qui fait route avec lui de­puis la pré­pa­ra­tion de son pré­cé­dent al­bum, Pa­ler­mo Hol­ly­wood.

Rap at­ti­tude

Ce­lui-ci a mis, dès l’en­tame, ses fans à ge­noux avec sa chan­son co­quine La Gar­çon­nière avant de pla­quer La Su­perbe puis de prendre la tan­gente aus­si­tôt avec une re­prise du duo Ama­dou et Ma­riam. Si le set na­vigue beau­coup au­tour de son der­nier al­bum Vol­ver, Bio­lay sla­lome aus­si avec vo­lup­té dans sa dis­co­gra­phie dense. Un ban­deau de ten­nis­man au poi­gnet et une che­mise mi­li­taire sur le dos, le mu­si­ciens adopte sou­vent une at­ti­tude rap­pée comme sur le titre Hy­per­tran­quille ou quand il se “Joeys­ta­rise” sur le titre Dans la mer­co benz. À l’ar­ri­vée un vrai Trash Yéyé pour re­prendre le titre de son al­bum de 2007.

Fin de tour­née

Par­fois étouf­fés par un trop plein de vi­bra­tions dû à une acous­tique li­mite, les textes n’en de­meurent pas moins de vé­ri­tables bi­joux tels Les Cerfs vo­lants, mur­mu­rant sou­vent l’amour qui passe, l’amour qui lasse. Et« à me­sure que le temps passe », le chan­teur re­de­vient sur quelques mor­ceaux mu­si­cien, au pia­no et à la trom­pette. Peu de mots adres­sés fi­na­le­ment au pu­blic, les pa­roles des chan­sons suf­fisent, mais un plai­sir évident d’être sur scène, chan­teur, et « de fi­nir avec vous cette tour­née, avec ce pay­sage, c’était ma­gni­fique ». L’heure de re­ve­nir À l’ori­gine, chan­son exu­toire qui boucle très sou­vent ses concerts, où l’ar­tiste lâche prise, une der­nière fois.

(Pho­tos Luc Bou­tria)

Le mu­si­cien aux mul­tiples collaborations avait son noyau de fans fi­dèles au pre­mier rang.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.