TOUR DE FRANCE À LA VOILE Cham­pagne pour la team Fon­da­tion FDJ

A une jour­née de la fin, l’équipe de Da­mien Se­guin et Da­mien Iehl a rem­por­té, hier, la 40e édi­tion du Tour de France à la voile. De quoi lais­ser ex­plo­ser sa joie sur le bord de mer ni­çois

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

La Team fon­da­tion FDJ Des pieds et des mains est sa­crée à une épreuve de la fin ! La for­ma­tion em­me­née par le double cham­pion pa­ra­lym­pique Da­mien Se­guin et Da­mien Iehl, membre de l’équipe de France de match ra­cing, a fi­ni troi­sième de l’épreuve du raid cô­tier, lui as­su­rant de rem­por­ter cette 40e édi­tion du tour de France à la voile.

Une mon­tée en puis­sance

Pour­tant, cette avant-der­nière jour­née ne man­quait pas d’en­jeux. Entre la lutte pour la vic­toire et le po­dium, et les places pour ac­cé­der à la grande fi­nale dis­pu­tée au­jourd’hui, l’ul­time raid cô­tier s’an­non­çait usant pour les 29 équi­pages. Les condi­tions très lé­gères (2 à 5 noeuds) ont obli­gé les concur­rents à pui­ser dans leurs res­sources. Mais les 74 ki­lo­mètres au pro­gramme n’ont pas fait peur à l’équi­page em­me­né par Da­mien Se­guin et Da­mien Iehl qui, en fi­nis­sant troi­sième de l’épreuve hier, est as­su­ré de rem­por­ter ce 40e Tour de France à la voile. So­lide et ré­gu­lière de­puis le grand dé­part don­né à Dun­kerque le 7 juillet der­nier, l’équipe n’a ab­so­lu­ment pas pa­ni­qué au mo­ment de conclure cette for­mi­dable aven­ture. Da­mien Se­guin, double cham­pion pa­ra­lym­pique à Athènes et 2004 et Rio l’été der­nier, a réus­si son ob­jec­tif : lier la per­for­mance et le han­di­cap. « On est sou­la­gé que le scé­na­rio que l’on avait ima­gi­né il y a deux jours de ce­la se soit réa­li­sé, in­di­quet-il. C’est gé­nial de ter­mi­ner ain­si, une jour­née avant la fin qui plus est. Nous allons pou­voir abor­der se­rei­ne­ment la su­per fi­nale ». Cette vic­toire ré­sulte d’une constante mon­tée en puis­sance : « Ce suc­cès montre la cohérence du pro­jet. Les deux der­nières an­nées, où nous ter­mi­nons loin, étaient consa­crées à des pro­jets dif­fé­rents de la per­for­mance spor­tive. Cette an­née, on vou­lait vrai­ment ajou­ter de la per­for­mance. On a mis une ri­gueur en place, de l’en­traî­ne­ment… Au fi­nal, on a pro­gres­sé tout au long de la sai­son et l’on gagne ce Tour. Tout est as­sez co­hé­rent. »

Les Azu­réens as­surent

Du cô­té des autres équipes, men­tion spé­ciale à l’équi­page lo­cal, la Team SFS, em­me­né par So­fian Bou­vet et Gaul­thier Ger­main qui rem­porte tout de même l’épreuve d’hier. En tête pen­dant la plu­part des 3h qu’a du­ré la course, le voi­lier a fran­chi la ligne d’ar­ri­vée en pre­mier, de­vant Tré­sors de Ta­hi­ti et son skip­per Te­va Pli­chart, et la team Fon­da­tion FDJ - Des pieds et des mains. Oman Sail et Lo­ri­na Mo­ji­to fi­nissent res­pec­ti­ve­ment qua­trième et cin­quième du raid cô­tier. Le ba­teau Tou­lon Pro­vence Mé­di­ter­ra­née skip­pé par Maxime Blon­deau fi­nit 23e de l’épreuve et pointe à la 21e place du clas­se­ment gé­né­ral, 5e du clas­se­ment jeune. Au­jourd’hui, place aux courses des groupes bronze et ar­gent à par­tir de 10h40. La su­per fi­nale se dis­pu­te­ra à par­tir de 15h30. Les huit pre­mières for­ma­tions, Fon­da­tion FDJ - Des pieds et des mains, Team SFS, Tré­sors de Ta­hi­ti, Bei­ja­flore Sai­ling, Team Oman Sail, Team Lo­ri­na Li­mo­nade - Golfe du Mor­bi­han, Team Lo­ri­na Mo­ji­to - Golfe du Mor­bi­han et Vi­va­car, s’af­fron­te­ront dans l’épreuve des stades nau­tiques. L’en­jeu ? Ter­mi­ner sur le po­dium. A l’heure ac­tuelle, Team SFS et Tré­sors de Ta­hi­ti sont res­pec­ti­ve­ment deuxième et troi­sième du clas­se­ment gé­né­ral. Textes : Ro­main Hugues

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.