Compte-gouttes

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Front Page -

SÉ­CHE­RESSE DANS  COM­MUNES VAROISES

● Le Var est pla­cé en « vi­gi­lance sé­che­resse ». Quelles sont les com­munes concer­nées ?

● Quelles me­sures de res­tric­tion d’eau ?

● Re­por­tage au Re­vest-les-Eaux.

Quelles sont les me­sures de res­tric­tion dé­ci­dées par le pré­fet ?

Dans  com­munes (voir ci­contre), les li­mi­ta­tions im­po­sées concernent es­sen­tiel­le­ment l’ar­ro­sage des vé­gé­taux, le rem­plis­sage des pis­cines et les pré­lè­ve­ments sur les cours d’eau par ca­naux. L’ar­ro­sage est in­ter­dit entre  h et  h. Le rem­plis­sage de pis­cine est sou­mis à au­to­ri­sa­tion du maire. Les pré­lè­ve­ments par ca­naux doivent être ré­duits de  % ou fer­més au moins six heures par jour. Les règles sont un peu dif­fé­rentes pour six autres com­munes proches des Bouches-du-Rhône (où des res­tric­tions ont aus­si été dé­ci­dées) : in­ter­dic­tion d’ar­ro­sage entre  heures et  heures (Pour­cieux et Pour­rières), voire in­ter­dic­tion to­tale pour les pe­louses et ré­duc­tion des dé­bits de pré­lè­ve­ments par ca­naux de moi­tié (Plan-d’Aups, Ri­boux, Saint-Za­cha­rie et Rians). Tous les dé­tails sont dis­po­nibles en mai­rie et sur le site de la pré­fec­ture (var.gouv.fr)

Peut-on conti­nuer de la­ver son vé­hi­cule ?

Oui sauf à Plan-d’Aups, Ri­boux, Saint-Za­cha­rie et Rians où les ha­bi­tants doivent se ra­battre sur des sta­tions de la­vage pro­fes­sion­nelles.

Le net­toyage de la voi­rie est-il concer­né par les in­ter­dic­tions ?

Non, sauf à Plan-d’Aups, Ri­boux, Saint-Za­cha­rie et Rians où les rues ne peuvent plus être la­vées « sauf im­pé­ra­tif sa­ni­taire ».

Les ter­rains de golf sont-ils vi­sés ?

Oui, les golfs qui uti­lisent de l’eau po­table sont te­nus de ré­duire leur consom­ma­tion d’eau, d’au moins  % en ces­sant l’ar­ro­sage entre  h et  h, et de te­nir un « re­gistre de pré­lè­ve­ment ».

Et les fontaines pu­bliques ?

Si elles fonc­tionnent sans re­cy­clage de l’eau, elles doivent être fer­mées to­ta­le­ment ou par­tiel­le­ment se­lon leur im­pact sur les mi­lieux aqua­tiques.

Que risque-t-on à ne pas res­pec­ter les règles ?

Une amende de  1500 eu­ros.

Quand les me­sures de res­tric­tion seront-elles le­vées ?

Les ar­rê­tés d’alerte sé­che­resse sont va­lables jus­qu’au  oc­tobre . Entre-temps, les règles pour­ront être as­sou­plies ou dur­cies par de nou­veaux ar­rê­tés pré­fec­to­raux.

(Pho­to L.M.)

Le la­vage de voiture reste au­to­ri­sé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.