Corse : Si­meo­ni veut consti­tuer un « grand par­ti de gou­ver­ne­ment »

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France -

Trois par­tis au­to­no­mistes corses se sont réunis, hier à Corte, pour « consti­tuer un grand par­ti de gou­ver­ne­ment », sou­hai­té par le pré­sident du Con­seil exé­cu­tif Gilles Si­meo­ni, en vue des élec­tions ter­ri­to­riales de dé­cembre. C’est en tant que groupe que les trois par­tis au­to­no­mistes In­seme (de Gilles Si­meo­ni), A chja­ma na­ziu­nale et le Par­ti­tu di a Na­zio­na Cor­sa (PNC) siè­geaient jus­qu’à pré­sent à l’As­sem­blée de Corse sous la ban­nière Fe­mu a Cor­si­ca. « Fe­mu a Cor­si­ca doit évo­luer for­te­ment et ra­pi­de­ment, et de­ve­nir un vé­ri­table par­ti de gou­ver­ne­ment, ados­sé à un fonc­tion­ne­ment res­pi­rant et dé­mo­cra­tique, ou­vert à la so­cié­té ci­vile, pré­sent sur tous les ter­rains de lutte et d’ac­tion », a dé­cla­ré Gilles Si­meo­ni mi-juillet. Fe­mu a Cor­si­ca, avec le par­ti in­dé­pen­dan­tiste Cor­si­ca Li­be­ra de Jean-Guy Ta­la­mo­ni, pré­sident de l’As­sem­blée de Corse, a por­té les na­tio­na­listes au pou­voir dans l’île en . C’est aus­si grâce à la coa­li­tion Pé a Cor­si­ca (« Pour la Corse ») ras­sem­blant les in­dé­pen­dan­tistes (Cor­si­ca li­be­ra et U rin­no­vu) et les au­to­no­mistes que les na­tio­na­listes ont pu faire élire trois dé­pu­tés na­tio­na­listes en juin. « La re­con­duc­tion de l’axe Fe­mu a Cor­si­ca/Cor­si­ca Li­be­ra, qui forme l’os­sa­ture de la ma­jo­ri­té ter­ri­to­riale Pé a Cor­si­ca ne fait pas dé­bat », avait pré­ci­sé Gilles Si­meo­ni mi-juillet. « Cet axe a en ef­fet été la clé de la vic­toire de dé­cembre  [...] Il se pré­sente donc comme un ac­quis majeur et ir­ré­ver­sible ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.