L’agres­seur de Ham­bourg iden­ti­fié comme is­la­miste

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France / Monde -

Il avait mon­tré des signes de radicalisation mais ses mo­ti­va­tions res­tent in­cer­taines car il était aus­si in­stable psy­cho­lo­gi­que­ment. Les au­to­ri­tés al­le­mandes ont ré­vé­lé, hier, que l’agres­seur au cou­teau de Ham­bourg était connu comme is­la­miste. Si les en­quê­teurs cherchent en­core à per­cer les rai­sons pré­cises de ce que le maire de Ham­bourg a qua­li­fié d’« at­ten­tat odieux », le dé­bat sur l’ac­cueil des mi­grants, lui, a re­pris en Al­le­magne car l’as­saillant est un de­man­deur d’asile dé­bou­té.

« Ré­cem­ment vê­tu d’ha­bits re­li­gieux »

Ven­dre­di après-mi­di, l’homme a at­ta­qué des gens qui fai­saient leurs courses dans une rue très com­mer­çante d’un quar­tier du nord de Ham­bourg. Le der­nier bi­lan s’éta­blit à un mort et six bles­sés, cinq hommes et une femme, dont cer­tains griè­ve­ment. « Il était connu comme is­la­miste mais pas comme dji­ha­diste » par les ser­vices de sé­cu­ri­té, a dé­cla­ré à la presse le mi­nistre de l’In­té­rieur de la ville-État de Ham­bourg, An­dy Grote. L’homme de 26 ans, un Pa­les­ti­nien né aux Émi­rats arabes unis ar­ri­vé en mars 2015 en Al­le­magne de­puis la Nor­vège, était consi­dé­ré comme « un cas sus­pect » no­tam­ment à cause « d’élé­ments mon­trant une radicalisation » re­li­gieuse. Il s’était ré­cem­ment vê­tu d’ha­bits re­li­gieux mu­sul­mans, ré­ci­tait des sou­rates du Co­ran dans son foyer et avait « chan­gé », se­lon les au­to­ri­tés lo­cales.

(Pho­to EPA/MaxPPP)

C’est dans ce su­per­mar­ché de Ham­bourg que l’homme a d’abord fait ir­rup­tion en s’em­pa­rant, dans un rayon, d’un cou­teau de cui­sine. Il a im­mé­dia­te­ment poi­gnar­dé mor­tel­le­ment un Al­le­mand de  ans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.