Mo­na­co à deux vi­sages

Brillants en pre­mière pé­riode, éteints après la pause, les Mo­né­gasques n’ont pas réus­si à bo­ni­fier leur but d’avance et s’in­clinent, en­core, face au PSG (1-2)

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

Le Maroc est un pays de foot­ball à la fois pas­sion­né et ir­ra­tion­nel. En 24 heures, les places du grand stade de Tan­ger se sont ar­ra­chées comme ja­mais. C’est donc de­vant une en­ceinte à gui­chets fer­més que l’AS Mo­na­co a étren­né son titre de cham­pion de France face à son dau­phin et der­nier vain­queur de la Coupe de France, le PSG. Une af­fiche somp­tueuse que Tan­ger a cé­lé­brée dans la cha­leur, le bruit et la cla­meur. Il y avait, quelque part, l’idée que la plus belle af­fiche du foot­ball fran­çais est un vrai choc in­ter­na­tio­nal. Il suf­fi­sait de voir comment, à 18 ans, Ky­lian Mbap­pé est dé­jà de ceux qui rem­plissent les stades par­tout dans le monde puisque le nou­veau nu­mé­ro 10 mo­né­gasque a lar­ge­ment sup­plan­té ses co­équi­piers du­rant l’exer­cice po­pu­laire de l’ap­plau­di­mètre. Mal­gré l’en­goue­ment au­tour de la pé­pite mo­né­gasque, l’ASM s’est in­cli­née face au PSG après une pre­mière pé­riode pour­tant lar­ge­ment maî­tri­sée (1-2 mais 1-0 à la pause). Il au­ra fal­lu un coup­franc – somp­tueux – de Daniel Alves à la 50e pour com­plè­te­ment cou­per les jambes des Cham­pions de France. Jus­qu’ici, l’es­couade de Leo­nar­do Jar­dim avait tout bon. En dé­but de match, Leo­nar­do Jar­dim se po­sait pour­tant des ques­tions, no­tam­ment sur son poste de mi­lieu droit. Le re­po­si­tion­ne­ment de Dji­bril Si­di­bé, plus haut, était à la fois un coup tac­tique mais une ma­nière de montrer à ses di­ri­geants qu’il y a pé­nu­rie à ce poste mal­gré la pré­sence dans l’ef­fec­tif de pro­fils comme Jor­di Mbou­la et Ro­ny Lopes. Dom­mage pour le Por­tu­gais, le Fran­çais a en­core fait par­ler sa po­ly­va­lence à l’image de sa prise d’es­pace sur l’ou­ver­ture du score. Sou­vent, quand le Por­tu­gais tente des coups tac­tiques face au PSG, il fait mouche. C’était dé­jà le cas au Parc des Princes en mars 2016 (vic­toire 2-0) ain­si qu’au Louis-II l’an der­nier (31).

Pa­ris ren­verse tout en douze mi­nutes

Pour le reste, face à un PSG ab­so­lu­ment hors du coup phy­si­que­ment, Mo­na­co s’est ap­pli­qué et n’a ja­mais vrai­ment été mis en dan­ger jus­qu’à l’éga­li­sa­tion de la seule re­crue pa­ri­sienne ali­gnée hier soir. Pour ce faire, la re­cette est simple, un pres­sing haut d’en­trée, un cô­té droit hy­per­ac­tif, une dif­fé­rence de rythme fla­grante, cette dis­ci­pline au pres­sing, de la ra­pi­di­té dans la pro­jec­tion à la ré­cu­pé­ra­tion du bal­lon, bref, les stan­dards n’ont pas dis­pa­ru. Le but de Si­di­bé est l’il­lus­tra­tion par­faite du sa­voir-faire mo­né­gasque et ce­la suf­fit à mettre la tête sous l’eau de Pa­ri­siens lents et dé­pas­sés. Re­ve­nus dans le match à la fa­veur d’un coup-franc chi­rur­gi­cal de Daniel Alves, contre le cours du jeu, les Pa­ri­siens ont en­suite maî­tri­sé les choses, pre­nant l’avan­tage et ren­ver­sant le match en douze mi­nutes. Car, jus­qu’au bi­jou de Daniel Alves, on se de­man­dait comme ces Pa­ri­siens al­laient pou­voir te­nir 90 mi­nutes. Comme quoi, tout va très vite dans un match de foot­ball et l’im­pact psy­cho­lo­gique d’un but, sur les deux équipes, est in­croyable. Même si Mo­na­co a mieux terminé la ren­contre se li­vrant corps et âme pour éga­li­ser, le pre­mier tro­phée de la sai­son est pa­ri­sien. Ce­la ne dé­ter­mine, bien en­ten­du, rien pour la suite des évé­ne­ments mais les Pa­ri­siens confirment que sur les matches de coupe, ils ont en­core l’ex­pé­rience et le vice né­ces­saires pour l’em­por­ter. Reste main­te­nant aux Mo­né­gasques à se concen­trer sur l’ou­ver­ture du cham­pion­nat, face à Tou­louse ven­dre­di. Peut-être que d’ici­là, Jar­dim au­ra un mi­lieu droit en plus. Peut-être.

A TAN­GER, MA­THIEU FAURE

(Pho­to AFP)

Mbap­pé n’a pas brillé face au PSG et les Mo­né­gasques s’in­clinent -.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.