Pre­mières contra­rié­tés...

Au-de­là du score sé­vère et peu flat­teur, le RCT a surtout per­du son ou­vreur Jo­na­than Wis­niews­ki dès le quart d’heure de jeu sur une sus­pi­cion de frac­ture au poi­gnet. Mau­vais dé­part

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports - PHI­LIPPE BERSIA

On a beau se dire et même se ré­pé­ter que le score de ces matches de pré­pa­ra­tion n’a au­cune im­por­tance, la ra­clée in­fli­gée hier aux Tou­lon­nais par de jeunes ja­guars aux dents acé­rées ne peut nous lais­ser com­plè­te­ment in­dif­fé­rent. Bat­tus six es­sais à quatre sans ja­mais avoir été en me­sure de contes­ter la vic­toire des hommes de Fe­lipe Con­te­po­mi, les Rouge et Noir du tan­dem Gal­thié-Lan­dreau ont au moins pu me­su­rer le che­min qu’il leur reste à par­cou­rir pour se pré­sen­ter dans moins d’un mois en ordre de ba­taille sur la ligne de dé­part du Top 14. Plus en jambes et surtout plus réa­listes, les jeunes Ar­gen­tins

se sont ré­ga­lés hier des fautes et des lar­gesses tou­lon­naises pour les contrer à toute vi­tesse. Que se­rait-il ad­ve­nu si Jo­na­than Wis­niews­ki n’avait pas dû quit­ter ses co­équi­piers dès le quart d’heure de jeu sur une sus­pi­cion de frac­ture au poi­gnet ? On ne le sau­ra ja­mais, mais il est évident que ce coup du sort, très contra­riant pour les Tou­lon­nais, n’a pas ar­ran­gé les af­faires d’une équipe dé­jà très ra­jeu­nie et re­ma­niée. Sur­pris d’en­trée par l’ar­rière Del­guy, le RCT avait mal­gré tout réus­si à éga­li­ser 7-7 grâce à un Bas­ta­reaud des grands jours et sem­blait en me­sure de contes­ter les Ar­gen­tins sur leur ter­rain. Mais après les for­faits de Pa­do­va­ni et Clerc, ce nou­veau coup dur chez les ar­rières a obli­gé Fabien Gal­thié à jon­gler avec son col­lec­tif, jus­qu’à ap­pe­ler Es­cande à l’ou­ver­ture, mais aus­si fi­nir avec Me­ric à l’aile...

Le désordre tou­lon­nais

Le désordre tou­lon­nais, même as­sor­ti de quelques jo­lis coups de bou­toirs, a alors pro­fi­té à plein à des Ar­gen­tins plein d’en­vie et d’op­por­tu­nisme. Me­né 3112 à la pause après avoir su­bi deux contres d’Et­chard et Del­guy, le RCT a bien ten­té de ren­ver­ser la va­peur à son re­tour sur le pré. Mais mal­gré les ren­trées d’une nou­velle pre­mière ligne (la mê­lée était cha­hu­tée) et d’un peu plus d’ex­pé­rience, à l’image de Su­ta, le scé­na­rio n’a pas évo­lué. Sans vé­ri­table res­sort après les lourdes charges de tra­vail qu’ils viennent de s’im­po­ser, les Tou­lon­nais ont de nou­veau confis­qué le bal­lon sans par­ve­nir vrai­ment à l’uti­li­ser. Gon­za­lez, om­ni­pré­sent et Et­chard, en­core lui, par­ache­vèrent alors le tra­vail en lais­sant de simples lots de conso­la­tion à Me­ric et Bu­li­rua­rua. Voi­là qui ap­pelle une re­vanche...

(Pho­to cap­ture d’écran VW.)

En­core à court de rythme et de re­pères col­lec­tifs, les Rouge et Noir ont lo­gi­que­ment su­bi la fougue de Ja­guars af­fû­tés et réa­listes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.