Au Feu Su­cré, lais­sez-vous ten­ter par Lu­ci­fer!

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Le Journal De L’été -

Le Feu Su­cré, quel jo­li nom pour ce temple des des­serts. La clien­tèle vient de loin dans cette mai­son fon­dée en 1870 par Adolphe Bru­net, le grand­père de Ni­colle, l’ac­tuelle cho­co­la­tière. Elle a épou­sé Eric Brun, pâ­tis­sier et gla­cier. Au­tant dire que vous êtes ici dans un pa­lais de dou­ceurs. Mille­feuille, éclair, tarte au ci­tron me­rin­gué, gâ­teaux au cho­co­lat, etc. Les grands clas­siques de la pâ­tis­se­rie sont là. On peut choi­sir éga­le­ment les voies de tra­verse avec quelques pé­pites comme le coup de so­leil, une tarte aux poires, amandes et crème brû­lée. Au Feu Su­cré, la spé­cia­li­té s’ap­pelle Lu­ci­fer. Ce va­che­rin à base de gé­noise sur­mon­tée d’une me­ringue à l’ita­lienne ca­ra­mé­li­sée existe en deux va­riantes : gar­nie de crème et fruits frais, ou bien de sor­bet dans sa ver­sion gla­cée. Car Eric fait ses sor­bets et glaces sur place. Seulement dix par­fums, des tra­di­tion­nels va­nille-cho­co­lat-fraise-pis­tache, aux sa­veurs plus ori­gi­nales comme pam­ple­mousse ou ca­ra­mel-beurre sa­lé. Cô­té cho­co­lats, la maî­tresse des lieux aime bien in­no­ver avec toutes sortes de com­po­si­tions mais aus­si des agrumes confits cho­co­la­tés ou des ta­blettes de cho­co­lat en­tières. Na­vettes pro­ven­çales se­lon la re­cette du grand­père de Ni­colle, nou­gats noirs et blancs, ma­ca­rons, gui­mauves, me­ringues, pe­tits fours... Les Brun Bru­net maî­trisent toutes les tech­niques et mettent leur sa­voir-faire en com­mun pour le plus grand bon­heur des gour­mands. 8, rue Pierre-Blanc. Rens. 04.94.70.71.41.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.