Vente re­cord pour un pen­den­tif La­lique à Mo­na­co

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Art Et Enchères -

184 000 eu­ros ! C’est une en­chère re­cord pour un pen­den­tif Art nou­veau de Re­né La­lique, ad­ju­gé le 17 juillet sous le mar­teau de l’Hô­tel des Ventes de Monte Car­lo. Réa­li­sé vers 1902-1903, ce ma­gni­fique bi­jou en or jaune, verre mou­lé et émaux trans­lu­cides, re­pré­sente deux li­bel­lules dia­lo­guant et ser­rant entre leurs pattes une aigue-ma­rine taillée en poire. En par­fait état et es­ti­mé au dé­part entre 70 000 et 100 000 eu­ros, le pen­den­tif dé­voile toute l’ori­gi­na­li­té créa­tive de Re­né La­lique. C’est en 1900 que cet ar­tiste de gé­nie connaît l’apo­théose de sa car­rière de bi­jou­tier, lors de sa par­ti­ci­pa­tion à l’Exposition uni­ver­selle de Pa­ris. Tout en gar­dant les sources d’ins­pi­ra­tion de l’Art nou­veau (faune et flore), La­lique, « l’in­ven­teur du bi­jou mo­derne », a su ré­vo­lu­tion­ner la joaille­rie en uti­li­sant des formes nou­velles et des ma­té­riaux alors peu usi­tés. Ses pièces ont sé­duit de son temps les grandes femmes du monde, comme la co­mé­dienne Sa­rah Bern­hardt, avant de s’ar­ra­cher dé­sor­mais aux en­chères.

Pen­den­tif Art nou­veau de Re­né La­lique - vers - - en or jaune, verre mou­lé et émaux trans­lu­cides Ad­ju­gé :   €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.