La ta­verne de ta­lents d’Ed­die Bar­clay

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - L'Ete -

Le créa­teur des lieux, Fran­çois Ma­lor­tigues alias «Fran­gy » ou «le Chi­nois», grand ha­bi­tué des pei­gnoirs asia­tiques, a mar­qué de son em­preinte l’époque do­rée de la fête à Saint-Tro­pez. En son temps, le club fut une ins­ti­tu­tion au point qu’Ed­die Bar­clay, le «co­pain des 400 coups» ve­nait faire son « mar­ché » pour sa mai­son de disques. « Mon père voya­geait dans le monde en­tier hors-sai­son. Et comme il avait le flair pour trou­ver les ar­tistes, Ed­die ve­nait chaque été voir les nou­veaux ta­lents qu’il avait dé­ni­chés ! », ra­conte son fils, Frank­lin Ma­lor­tigue.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.