EU­RO- (DU  AOÛT AU  SEP­TEMBRE) «Une nou­velle ère»

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - L'Ete -

L’équipe de France de bas­ket entre dans une « nou­velle ère » avec l’Eu­ro2017, pre­mière com­pé­ti­tion de­puis la re­traite de To­ny Par­ker, mais « les am­bi­tions de­meurent éle­vées » avec le po­dium comme ob­jec­tif, a es­ti­mé hier son sé­lec­tion­neur Vincent Col­let. Les 17 Bleus de la pré-sé­lec­tion pour l’Eu­ro-2017 (31 août-17 sep­tembre, à Hel­sin­ki et Is­tan­bul) sont réunis à l’In­sep pour une pré­pa­ra­tion d’un mois, or­phe­lins de « TP », Mi­ckaël Gé­la­bale et Florent Pie­trus, tous trois re­trai­tés, ain­si que de Ni­co­las Ba­tum, Ru­dy Go­bert et Ian Ma­hin­mi, for­faits. Ils ont été ré­duits à 16 hier après-mi­di, après l’an­nonce du for­fait du jeune ai­lier de 22 ans Ti­mo­thé Lu­wa­wu-Ca­bar­rot, « dé­cla­ré in­apte à la pour­suite du stage » de pré­pa­ra­tion en rai­son d’un « pro­blème de ten­di­no­pa­thie ro­tu­lienne ». Le Can­nois des Phi­la­del­phia Sixers, qui n’avait en­core ja­mais por­té le maillot bleu, ne se­ra pas rem­pla­cé pour le mo­ment.

Faire abs­trac­tion des ab­sences

« Les ab­sences, ce n’est ja­mais une bonne nou­velle, mais on y a sou­vent été ha­bi­tué, et on sait en faire abs­trac­tion », a ras­su­ré le sé­lec­tion­neur des Bleus de­puis 2009. « On a un groupe très re­nou­ve­lé par rap­port aux an­nées pré­cé­dentes, où l’os­sa­ture re­ve­nait à chaque fois. Mais heu­reu­se­ment, il reste des joueurs avec de l’ex­pé­rience », a ajou­té Col­let, qui comp­te­ra entre autres sur Evan Four­nier, Nan­do De Co­lo, Tho­mas Heur­tel et l’éter­nel Bo­ris Diaw. « Le groupe est très ho­mo­gène, avec des ta­lents ca­pables de bien jouer en­semble », a sou­li­gné le ca­pi­taine de 35 ans. « Comme d’ha­bi­tude, on est à la re­cherche de mé­dailles à ajou­ter au pal­ma­rès, de la plus belle cou­leur pos­sible ». « De toute évi­dence, on entre dans une nou­velle ère par la force des choses, et ça a été ac­cen­tué par les for­faits» ,a consta­té Col­let. « Mais nos am­bi­tions de­meurent éle­vées, on doit in­ven­ter le che­min qui pour­ra nous per­mette de conti­nuer à faire par­tie des meilleures équipes du conti­nent. On es­père bien se mê­ler à la course au po­dium ». Avec cinq no­vices, et seule­ment six joueurs pré­sents à Rio, Col­let a in­sis­té sur l’im­por­tance du sec­teur dé­fen­sif, « chan­tier N.1 », et de la pré­pa­ra­tion, « en­core plus fon­da­men­tale que les an­nées pas­sées ». Celle-ci se­ra conden­sée : huit matches ami­caux entre le 5 et le 27 août, entre Pau, Or­léans, Tou­louse, Kau­nas (Li­tua­nie) et Ber­lin. Le groupe de­vrait être ré­duit à 14 en fin de se­maine, puis à 12 quelques jours avant le dé­but du tour­noi. A Hel­sin­ki, les Bleus se­ront op­po­sés à la Fin­lande, la Grèce, l’Is­lande, la Po­logne et la Slo­vé­nie, avant une phase fi­nale à Is­tan­bul du 9 au 17 sep­tembre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.