Ban­dol en ef­fer­ves­cence pour ac­cueillir Lu­nal­le­na

Le stade De­fer­ra­ri se mé­ta­mor­phose pro­gres­si­ve­ment pour re­ce­voir un fes­ti­val in­édit où se pro­dui­ront no­tam­ment Phoe­nix, Al­pha Blon­dy & The So­lar Sys­tem, Vi­ta­lic et Ka­lash. J - 2 !

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Var - A. F.

Àé­vé­ne­ment ex­cep­tion­nel, pré­pa­ra­tifs ex­cep­tion­nels. Ce­la fait dé­jà une se­maine que quinze à vingt per­sonnes, se­lon les jours, s’af­fairent sur le stade De­fer­ra­ri. L’équi­pe­ment spor­tif si­tué en bord de mer, au bout du port de Ban­dol, se mé­ta­mor­phose en ef­fet pro­gres­si­ve­ment pour ac­cueillir un évé­ne­ment mu­si­cal in­édit, le pre­mier fes­ti­val Lu­nal­le­na, or­ga­ni­sé par le groupe Nice-Ma­tin (qui se­ra sui­vi la se­maine pro­chaine du fes­ti­val Les Aoû­tiennes). Des mil­liers de spec­ta­teurs sont at­ten­dus ven­dre­di et sa­me­di pour deux soi­rées de concerts non-stop de 18 hà 1 h du ma­tin, avec entre autres Phoe­nix, Al­pha Blon­dy & The So­lar Sys­tem, Vi­ta­lic et Ka­lash.

Une scène de 28 m sur 16 m

Ils ne fou­le­ront ce­pen­dant pas la pré­cieuse pe­louse syn­thé­tique. Pour la pro­té­ger, un par­quet adap­té de 3 000 mètres car­rés a été ins­tal­lé de­vant la scène, qui tourne le dos au port. Et un dis­po­si­tif en­core plus per­for­mant a été né­ces­saire au ni­veau de l’ins­tal­la­tion de la scène elle-même : des plaques spé­ciales de pro­tec­tion, qui ré­sistent à une pres­sion de 80 tonnes ! Elles per­mettent le pas­sage des en­gins et sup­por­te­ront le poids d’un pla­teau de 28 mètres d’ou­ver­ture et 16 mètres de pro­fon­deur, fixé à 1,70 mètre du sol. La hau­teur to­tale de l’ins­tal­la­tion at­tein­dra au fi­nal 10 mètres.

420 nui­tées d’hô­tel ré­ser­vées

L’ef­fer­ves­cence va al­ler cres­cen­do jus­qu’à ven­dre­di, où l’ef­fec­tif em­ployé sur le site dé­pas­se­ra la cen­taine de per­sonnes. « Rien que pour les per­son­nels tech­niques et les ar­tistes, 420 nui­tées d’hô­tel ont été ré­ser­vées à Ban­dol, SaintCyr, La Seyne, Ol­lioules et Tou­lon », pré­cise Jean-Louis An­dréa­ni. Le «gar­dien des clés», comme il se dé­fi­nit lui­même, tra­vaille aus­si avec le sou­tien de la Ville, «qui donne un sé­rieux coup de main ». En par­ti­cu­lier « Marc Da­vin, du ser­vice ani­ma­tions, Ch­ris­tian du ser­vice des sports qui nous ac­cueille tous les jours, ain­si que Pe­ter et sa bande, in­dis­pen­sables ».

Un par­quet de   mètres car­rés a été ins­tal­lé pour pro­té­ger la pe­louse syn­thé­tique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.