Les ci­gales n’ont pas fi­ni de vous cas­ser les oreilles cet été

Im­man­quables pen­sion­naires de la Pro­vence, les ci­gales risquent de chan­ter en plus grand nombre cette an­née. Un phé­no­mène peut-être aga­çant mais nor­mal en cas de forte cha­leur

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Magazine - SKANDER FARZA

Elle squatte nos nappes, nos des­sous-de­table ou en­core nos ma­gnets de fri­go... La ci­gale fait par­tie des éter­nels sym­boles du Sud, dont le chant an­nonce aux tou­ristes leur ar­ri­vée en terre mé­di­ter­ra­néenne. Et cette an­née est très bruyante. En cause : les hausses des tem­pé­ra­tures qui s’ins­tallent du­ra­ble­ment. «Tout comme de nom­breux in­sectes, le nombre de ci­gales est en pro­por­tion de la cha­leur », ex­plique Jean Ma­teo, di­rec­teur de l’as­so­cia­tion d’amateurs d’in­sectes Ves­pi­land. Se­lon lui, « plus il fait chaud, plus c’est la sai­son pro­pice pour la re­pro­duc­tion et plus elles chantent fort ». Il est donc dif­fi­cile d’es­ti­mer la po­pu­la­tion de ci­gales pour l’été. Mais, en se fon­dant sur les pré­vi­sions de Mé­téo France, on peut s’at­tendre à un ac­crois­se­ment in­tense de la po­pu­la­tion d’in­sectes à la mi-août.

Chant aus­si fort qu’une tron­çon­neuse

Seuls les mâles chantent... pour at­ti­rer les fe­melles ! Un pro­ces­sus qu’on ap­pelle la cym­ba­li­sa­tion. « Quand la tem­pé­ra­ture at­teint 22° C, pour­suit l’en­to­mo­lo­giste, des muscles pré­sents sous l’ab­do­men de l’in­secte sti­mulent des cym­bales mi­nia­tures, c’est automatique. » Le bruit de ces in­sectes peut pa­raître dé­pay­sant pour cer­tains, mais il faut sa­voir que cer­taines es­pèces (ci­ca­dae or­ni) peuvent pro­duire, quand elles sont en es­saim, un bruit équi­valent à 90 dé­ci­bels, soit ce­lui d’une tron­çon­neuse ! Mais le pro­fes­seur Ma­teo ras­sure : « Comme tout dé­pend de la cha­leur, la plu­part des chants s’ar­rêtent aux en­vi­rons de 22 heures, quand la tem­pé­ra­ture chute. Rien ne sert d’es­sayer de les éloi­gner, elles sont com­plè­te­ment in­sen­sibles aux bruits ex­té­rieurs. » Une so­lu­tion pour s’iso­ler, s’éloi­gner du... Sud ! Un choix s’im­pose. Mais bon, quand on y pense, il y a bien pire que ça non ? Les nui­sances des au­to­routes par exemple...

(Photo Jean Ma­teo et DR)

Ci-des­sus, une ci­gale ly­riste, la plus abon­dante dans la ré­gion. En haut, la ci­gale or­ni est peut-être la plus bruyante, en rai­son de la syn­chro­ni­sa­tion de son chant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.