Ci­gale, cri­quet, grillon : quelles dif­fé­rences ?

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Magazine -

Même bruit, même bête ! Nom­breux sont ceux qui tombent dans ce rac­cour­ci en­to­mo­lo­giste. Pour­tant, tout éloigne ces deux bes­tioles. Dé­jà à l’oeil nu, on peut no­ter une dif­fé­rence entre les or­tho­ptères (ailes

droites en grec) que sont cri­quets et grillons, et les ho­mo­ptères que sont les ci­gales. Ces der­nières ar­bo­rant quatre longues ailes mem­bra­neuses. Vient en­suite la ques­tion du chant. En­core une fois tout est ques­tion de nom. Alors que la ci­gale cym­ba­lise, le grillon (ci-des­sus) et le cri­quet (ci-des­sous) stri­dulent. Ces deux der­niers frottent à vive al­lure leurs ailes pos­té­rieures, ap­pe­lées élytres, contre leur ab­do­men. Ce­la sert, tout comme la ci­gale, à l’ac­cou­ple­ment des es­pèces, mais aus­si pour mar­quer son ter­ri­toire et dé­fier d’autres mâles. Là où les trois in­sectes se re­joignent, c’est bien sur leur rap­port avec l’être hu­main. Au­cune no­ci­vi­té pour l’homme !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.