Après l’in­cen­die, au che­vet des tor­tues

La tor­tue d’Her­mann est l’une des es­pèces le plus vul­né­rables face aux feux de fo­rêts. Afin de me­su­rer l’im­pact des in­cen­dies, as­so­cia­tions et ex­perts ont vi­si­té le site du Cap Taillat

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Front Page - LAURENT AMALRIC

Em­blème de la plaine des Maures, la tor­tue d’Her­mann paie une nou­velle fois un lourd tri­but suite aux ter­ribles in­cen­dies qui ont ron­gé les fo­rêts va­roises. Des pros­pec­tions ont été me­nées deux jours après l’in­cen­die sur le Cap Taillat, par le CEN Pa­ca (Con­ser­va­toire ré­gio­nal d’es­paces na­tu­rels), ges­tion­naire du site, ac­com­pa­gné des ex­perts de l’as­so­cia­tion de pro­tec­tion des tor­tues d’Her­mann qui gère par ailleurs le Village des Tor­tues de Car­noules.

Ca­pables de sur­vivre seules

Le constat est im­pla­cable. « Le feu a été tel­le­ment violent que sur les 15 ha par­cou­rus moins de 10 % des tor­tues trou­vées étaient vi­vantes. Elles ont pu s’en­ter­rer ou bé­né­fi­cier d’une poche de vé­gé­ta­tion qui a échap­pé aux flammes...», note Sé­bas­tien Ca­ron, res­pon­sable scien­ti­fique de l’as­so­cia­tion qui dé­nombre une ving­taine de ca­ra­paces cal­ci­nées pour deux tor­tues in­demnes sur la por­tion ins­pec­tée. Le long ef­fort de res­tau­ra­tion de cette po­pu­la­tion peut dé­sor­mais com­men­cer. Un nou­vel élan as­sor­ti d’une mise en garde. « Les gens ont de l’em­pa­thie pour ces rep­tiles mais ne ra­mas­sez pas les tor­tues sur­vi­vantes après les in­cen­dies, à moins bien sûr qu’elles ne soient bles­sées... Ce se­rait une se­conde ca­tas­trophe à la suite de ces feux. C’est grâce à ces tor­tues to­ta­le­ment ca­pables de sur­vivre en mi­lieu hos­tile que les po­pu­la­tions sau­vages se re­cons­ti­tue­ront», pré­vient-il. À ses cô­tés, Franck Bo­nin, di­rec­teur du parc et vé­té­ri­naire spé­cia­li­sé qui veille sur de mul­tiples spé­ci­mens à la cli­nique du Village des tor­tues de Car­noules, est at­ter­ré… « L’acte d’un py­ro­mane peut être lié à une ven­geance ou à un quel­conque autre mo­tif, mais qu’il com­prenne que ce sont les ani­maux qui sont en pre­mière ligne », s’in­digne-t-il. Der­nier rap­pel : en cas de dé­cou­verte d’une tor­tue bles­sée, prière de l’ap­por­ter à ce centre de soins(1) qui la pren­dra en charge, la ré­ha­bi­li­te­ra et pour­ra la re­lâ­cher dans le mi­lieu na­tu­rel, confor­mé­ment à la lé­gis­la­tion. 1. Ren­sei­gne­ments au 04.89.29.14.10.

(Pho­tos Laurent Mar­ti­nat et Sé­bas­tien Ca­ron)

De la crème an­ti­bio­tique pour évi­ter sur­in­fec­tion et déshy­dra­ta­tion a été ap­pli­quée sur la ca­ra­pace d’un spé­ci­men re­cueilli par Sé­bas­tien Ca­ron et Franck Bo­nin à la cli­nique du Village des tor­tues de Car­noules.

Une ving­taine de tor­tues cal­ci­nées ont été hé­las re­pé­rées lors d’une pros­pec­tion à tra­vers  hec­tares de vé­gé­ta­tion brû­lée sur Ra­ma­tuelle...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.